Ivy Wilde, tome 1 : Quand fainéantise rime avec magie – Helen Harper

couv41982376

Bon, soyons clairs : Ivy Wilde n’est pas une héroïne. C’est même la dernière personne que vous contacteriez si vous aviez besoin d’une aide magique, malgré ses talents.

Si ça ne tenait qu’à elle, Ivy passerait ses journées affalée dans le canapé, devant la télé, paquets de chips en main, à papoter avec son familier félin jusqu’à ce que mort s’en suive.

Mais quand elle se retrouve victime d’une erreur d’identité, elle est embarquée malgré elle à la Branche Arcane, le département d’investigation de l’Ordre Hermétique du Crépuscule d’Or.

Les problèmes se multiplient quand un objet de valeur est volé au nez et à la barbe des représentants de l’Ordre ; et le fait d’être liée magiquement à l’Adeptus Exemptus Raphaël Winter ne fait qu’empirer la situation. Il a peut-être un regard couleur saphir et le corps d’un mannequin maillot de bain, mais pour Ivy, il représente tout ce qu’il y a de soporifique dans le boulot de sorcier.

Et s’il l’oblige à retourner à la salle de sport, juré, elle le transforme en crapaud.


avis

Hier, c’était Halloween. Alors, quoi de mieux pour se mettre dans l’ambiance qu’une histoire de sorcière ? J’avais justement ce premier tome de la nouvelle série d’Ivy Wilde dans ma PAL, que je me réservais pour ce mercredi. Et j’ai passé un délicieux moment !

Ivy Wilde, ma nouvelle héroïne ! Sincèrement, Ivy est une sorcière renvoyée de l’Ordre. Aujourd’hui, elle est conductrice de taxi. Un boulot qui lui va, qui ne la fatigue pas trop et, surtout, qui ne lui demande pas trop de travail. Il faut dire qu’Ivy est une paresseuse, une vraie. Une flemmarde. Une grosse feignasse. Et elle le revendique haut et fort ! Faire du sport ? Non merci, son canapé et sa pizza l’attendent.

Jusqu’au jour où l’imprévu frappe à sa porte. Un très bel imprévu d’ailleurs. Enfin, pas vraiment à sa porte non plus. Et là, par le plus grand concours de circonstances, Ivy se retrouve liée à cet imprévu. Un imprévu qui la pousse à remettre les pieds chez l’Ordre, pour la première fois en huit ans. Et où, finalement, notre fainéante préférée se révèlera dans toute sa glorieuse et fantastique fainéantise…

Franchement, l’histoire d’Ivy Wilde est drôle et ne manque pas de peps. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu d’histoire sur le monde des sorciers, et j’ai vraiment adoré ce que j’ai découvert ici. Surtout, moi qui ne suis pas très fan d’enquête, j’ai beaucoup aimé suivre Ivy et ce cher Adeptus Exemptus Raphaël Winter dans leurs recherches.

Ivy est un personnage bien plus complexe qu’il n’y parait et elle va nous prouver, tout au long de ce récit, que ce n’est pas parce qu’on est fainéante qu’on ne sait rien faire. Une très belle leçon de vie qu’elle se fait, d’ailleurs, un plaisir à formuler haut et fort à qui veut l’entendre !

En somme, une histoire drôle et décalée dans un univers qui ne manque pas de nous séduire ! Le personnage d’Ivy est l’anti-héroine par excellence dans laquelle on peut facilement s’identifier et, du coup, s’attacher. J’ai dévoré ce premier tome, et je suis déjà curieuse de découvrir ce qui attend notre chère Ivy dans la suite de ses aventures…!


Parution : 24 octobre 2018 (numérique)
Éditions : MxM Bookmark – Collection Infinity
Nombre de pages : 278
Prix : 5.99 €
5.0

4 réflexions sur “Ivy Wilde, tome 1 : Quand fainéantise rime avec magie – Helen Harper

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s