La couleur du mensonge, tome 2 : Le parfum de la trahison – Erin Beaty

couv21135144

Ayant prouve sa valeur en tant qu’espionne et entremet te use prodige, Sage Fowler est désormais bien introduite dans la haute société grâce à son titre de précepte iceberg des filles du roi. Quand elle apprend qu’une expédition secrète se prépare, elle saisit cette chance de servir une fois de plus son royaume – et de retrouver par la même occasion l’homme qui est desormais son fiancé, le capitaine Alexander Quinn. Chargée de l’éducation du prince Nicolas, elle observe avec beaucoup d’intérêt la toute nouvelle unité d’elite. Mais l’audace de la jeune fille n’est pas du goût d’Alexander, et leurs relations s’enveniment…

Quand le capitaine poussé par des raisons connues de lui seul, franchit la frontière voisine au risque de créer un grave incident diplomatique, tout bascule. Sage n’a plus le choix : avec pour seule ressources son don pour les langues et une connaissance approfondie de l’adversaire acquise à la capitale en qualité d’espionne personnelle de la reine, elle doit trouver le moyen d’éviter une nouvelle guerre…

Identités secrètes, machinations politiques et jeu de dupes passionné, le Parfum de la trahison nous entraîne cette fois ci en territoire hostile dans une sarabande infernale. Le talent de conteuse d’Erin Beaty vous tiendra en haleine jusqu’a la dernière page !


avis

J’avais tellement, tellement aimé le premier tome de cette série que je trépignais d’impatience à l’idée d’en découvrir la suite.

Il faut dire que j’avais été conquise par le personnage de Sage, une jeune fille qui ne voulait pas se réduire au rôle qu’on lui imposait et qui cherchait à apporter sa contribution au royaume. Il faut dire que Sage sait se glisser dans n’importe quel rôle. Elle se rappelle du moindre détail, et a aussi une oreille attentive : elle arrive ainsi à relever les incohérences des situations qui se présentent à elle. Une espionne un peu malgré elle, même si cela lui plait quelque peut de prouver qu’elle peut, elle aussi, être utile, à sa façon, loin de l’image de la simple préceptrice qu’on aimerait lui donner.

L’histoire reprend près de neuf mois après la fin du premier tome. Sage a fait sa place auprès de la Reine en devenant le professeur de ses enfants. Malgré tout, Alex lui manque. Ce dernier étant toujours en mission pour la Couronne, ils ne peuvent donc ce voir qu’en coup de vent quand il revient au palais faire ses rapports. Jusqu’au jour où le jeune capitaine se voit confier une nouvelle mission. Une mission dont pourrait dépendre l’avenir du royaume. Une mission dans laquelle Sage va se glisser également, allant ainsi à l’encontre des souhaits de son fiancé.

Cette fois, Erin Beaty nous fait explorer de nouvelles contrées. On en découvre ainsi beaucoup plus sur les trois royaumes, mais aussi sur leur histoire passée, et les conséquences de leurs guerres incessantes. C’est l‘occasion également d’en apprendre bien plus sur les spécificités qui sont propres à chacun de ses peuples, et j’ai adoré la perspective que cela à ouvert pour ce tome et pour le prochain à venir.

Au delà de ça, je suis toujours aussi fan du couple formé par Sage et Alex. Ils sont justes trop mignons, ne reniant pas leurs sentiments l’un pour l’autre mais ne laissant pas tomber pour autant leurs obligations respectives. Je regrette juste que Sage soit toujours aussi tête brulée qu’avant. A trop garder les informations qu’elle découvre pour elle, au lieu d’en parler à son fiancé (et capitaine), elle devient ainsi la source d’un bon nombre de méprises. Des situations qui se seraient déroulées d’une autre façon si elle avait agit avec moins de réserve et d’impulsivité.

Pour le reste, j’aime toujours la façon avec laquelle Erin Beaty nous plonge dans son imaginaire, au coeur des intrigues politiques qui régentent les royaumes de ce monde. Ce tome est dans la continuité du premier, même si je l’ai trouvé un chouïa plus prévisible. Mais Sage est une héroïne toujours aussi marquante, qui nous entraine dans des aventures qui la dépassent. J’ai hâte de voir vers quoi l’auteure va nous embarquer pour le troisième et dernier tome…


Parution : 11 octobre 2018
Éditions : Lumen
Nombre de pages : 538
Prix : 16 €
4.5

2 réflexions sur “La couleur du mensonge, tome 2 : Le parfum de la trahison – Erin Beaty

  1. Elle fait partie des sagas dont j’attends la fin avant de la commencer (beaucoup trop en cours…). Ta chronique me conforte à la lire en tout cas. Bon, il y a juste le côté tête brûlée qui risque de m’embêter mais j’ai déjà lu des romans avec ce genre d’héroïne, et je suis arrivée à passer outre. Donc ça devrait bien se passer ! XD

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s