La trilogie des Templiers, tome 2 : L’honneur des Justes – Jack Whyte

couv21018837

En 1187, la bataille de Hattin voit la victoire éclatante de l’armée menée par Saladin contre les croisés. Échappant de justesse à la mort, le Templier Alexander Sinclair prend la décision de dissimuler son appartenance à l’ordre et se retrouve prisonnier. Vivant parmi ses ennemis, le jeune chevalier ne tarde pas à se lier d’amitié avec eux.
Deux ans plus tard, de l’autre côté de la Méditerranée, son cousin, André St. Clair, s’apprête à suivre Richard Cœur de Lion lors de la troisième croisade. La campagne militaire est bientôt marquée par les intrigues politiques et les conflits personnels. Dans cet univers où règnent l’ambition et la haine, les Justes ne sont pas toujours ceux que l’on croit…


Par Marine   28468070_10215286958156547_4490930749452582912_n

Pour ce second volet, fini l’histoire d’Hugues de Payns, ici la première partie du livre est l’histoire d’Alexander Sinclair.

Alors que deux ans auparavant, le roi Baudouin avait fait signer une trêve, ce dernier va décéder. Le nouveau régent, avide de pouvoir, va briser cette trêve et finalement perdre la guerre contre Saladin. Les Templiers vont être massacrés et Alexander fera parti des rares survivants. Il va continuer à vivre parmi ses ennemis en qualité de prisonnier mais, loin d’être malmené, il va apprendre les us et coutumes du pays.

Après cette première partie, c’est André Saint-clair, le cousin d’Alexander, qui va se trouver embarqué dans la croisade pour accompagner Richard Coeur de lion qui l’aura sorti d’un mauvais pas et lui demandera, en contre partie, de l’accompagner dans la 3eme grande croisade qui lui permettra de reprendre Jérusalem.

Alexander, alias Alec, est un homme calme et sage, dès le début il nous est présenté comme un homme résigné à mourir au combat mais il n’est pas plus inquiet que ça à cette idée. C’est d’ailleurs grâce à son sens de la réflexion qu’il survivra, en portant secours à un ennemi plutôt influant (sans le savoir) qui le prendra sous son aile.
André est une personne juste, qui est une grande qualité mais ne plait pas forcement à tout le monde. C’est d’ailleurs à cause de cette qualité qu’il se fera des ennemis haut placé et il lui faudra un allié encore plus haut placé pour le sortir de là, l’obligeant à quitter la France. Bien évidemment c’est toujours ce trait de personnalité qui dictera ses actes. C’est un personnage que j’apprécie beaucoup car il n’est pas juste « bête et discipliné ».

Contrairement au premier tome, coupé en plusieurs livres (chaque livre séparé par une ellipse temporelle), celui ci ne comporte que deux livres, celui d’Alec puis une ellipse de 2 ans pour commencer le second livre avec l’histoire d’André. Du coup j’ai préféré ce tome, plus facile à comprendre car moins perdu dans les années, des personnages toujours nombreux mais les moins importants sont recalés au second plan. Et surtout, malgré des longueurs persistantes, l’action est aussi beaucoup plus présente.

Pour conclure, c’est un second tome qui m’a beaucoup plus transporté que le premier, car moins difficile à suivre, moins de blabla pour décrire l’environnement de l’histoire. Et puis j’ai plus accroché avec le personnage d’André que celui d’Hugues de Payns. C’est une lecture agréable mais que je conseillerai toujours pour des adeptes de l’Ordre des Templiers car sinon il pourrait se montrer vraiment long.


Chronique rédigée par Marine

Parution : 17 octobre 2018
Éditions : Bragelonne
Nombre de pages : 669 pages
Prix : 22€
3.5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s