Warcross, tome 2 : La revanche – Marie Lu

couv12398236

Emika n’est pas sortie indemne du championnat Warcross. Déterminée à mettre fin aux sinistres projets d’Hideo Tanaka, son ancienne idole, elle s’unit aux Phoenix Riders. D’autant plus qu’une nouvelle menace s’insinue dans les rues de Tokyo : quelqu’un a mis la tête d’Emika à prix. Sa seule chance de survie est Zéro, celui qu’elle a traqué pendant des semaines pour Hideo ! Emika découvre bientôt que sa protection a un prix. Jusqu’où sera-t-elle prête à aller pour détruire Hideo,
l’homme pour lequel elle aurait sacrifié sa vie ?


avis

Le premier tome de Warcross avait été une très belle surprise l’an dernier. Un univers futuriste qui m’avait captivée, et que j’étais pressée de retrouver. Je ne me suis donc pas faite prier et je suis donc parti découvrir la suite et fin des aventures d’Emika Chen.

Rappelez-vous : Emika Chen avait été embauchée par Hideo Tanaka, le jeune créateur du NeuroLink afin de protéger sa création. Mais, en découvrant les véritables desseins d’Hideo, Emika s’était rebellée contre ce dernier, quitte à mettre fin à leur relation naissante. Désormais, Emika met tout en œuvre pour empêcher Hideo de prendre le contrôle, via le NeuroLink, sur toutes les personnes l’utilisant, à savoir 99 % de la population. Même si, pour cela, elle doit s’allier avec Zero, celui qui avait tenté de la supprimer à plusieurs reprises…

Une fois de plus, Marie Lu nous transporte magnifiquement dans ce monde, sorte de mélange de Warcraft et de Sword Art Online. Ce second tome sonne également la fin de ce diptyque. Mais il reste tellement de choses à faire, et de révélations à venir, que le rythme du récit en devient très soutenu. Il se passe constamment quelque chose, et l’auteure ne nous laisse pas une seule once de répit.

Zero est, cette fois, au centre de l’histoire de ce second tome. Je ne vous cache pas que je ne m’attendais pas du tout à de telles révélations sur son personnage, et ça ne rendait qu’encore plus dingue tout l’univers qu’avait créé ici Marie Lu, bien plus abouti que ce que l’on pouvait imaginer au départ.

Cette technologie futuriste a eu de nombreuses incidences sur la vie des gens, tant en bien qu’en mal. Et si certaines déviances éthiques sont constatées, tout n’est pas blanc ou noir. L’auteure joue véritablement sur cette dualité manichéenne et nous pousse à nous interroger sur de nombreux points. Sur les dérives du NeuroLink, mais aussi sur le bien, la joie et l’amélioration de vie qu’elle a pu apporter à certains. Et c’est la partie que j’ai le plus appréciée, cette dualité entre bien et mal, ou comment quelque chose de fabuleux peut sortir d’une idée pourtant condamnable sur certains points.

Ce dernier tome conclut admirablement bien cette série. Sur les deux tomes qu’elle comporte, Marie Lu nous entraine dans un univers qui fait autant rêver que peur au lecteur. Et, pourtant, on ne peut s’empêcher de s’imaginer les fantastiques opportunités qu’apporte un tel monde. L’intrigue est menée tambours battants, et les personnages, forts de caractères, nous offrent tout un florilège d’actions et de révélations aussi surprenantes les unes que les autres. J’ai adoré ce diptyque, dont cette suite et fin s’avère aussi phénoménale que le premier opus !


Parution : 03 janvier 2019
Éditions : Pocket Jeunesse
Nombre de pages : 397

Prix : 18.50 €
5.0

5 réflexions sur “Warcross, tome 2 : La revanche – Marie Lu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s