La fille du marchand de saphirs – Dinah Jefferies

couv9106861

Ceylan, 1935. Louisa Reeve, fille d’un riche négociant britannique en pierres précieuses, est l’heureuse épouse d’Elliot, un homme d’affaires intrépide qui passe beaucoup trop de temps à Cinnamon Hills, une plantation de cannelle. A la suite d’un étrange accident de voiture, Elliot décède et Louisa se retrouve veuve. Elle cherche alors à percer le mystère des nombreuses absences de son défunt mari. Se rendant à la plantation, elle rencontre Leo, l’énigmatique propriétaire des lieux, pour qui elle éprouve une attirance inexplicable. Lorsque la trahison d’Elliot éclate au grand jour, Louisa se sent plus seule que jamais et se tourne vers Leo. Peut-on encore aimer après un mariage fondé sur le mensonge ?


avis

J’avais beaucoup entendu parler des romans historiques de Dinah Jefferies. En craquant sur la couverture et le résumé de celui-ci, l’occasion était trop belle pour ne pas partir à la découverte d’un monde aux saveurs exotiques…

Louisa est une jeune femme à la vie plus que parfaite : un père aimant, un tendre mari, et une situation enviable. Seule ombre au tableau : ce désir d’enfant, qu’elle n’arrive toujours pas à avoir. Son monde bascule le jour où son mari décède dans un accident de voiture. Et, dans le deuil, Louisa s’interroge : que faisait son mari sur cette route alors qu’il lui avait dit partir faire du bateau avec des amis ?

On sent très vite qu’Eliott, le mari de Louisa, lui a caché de nombreux secrets. Le monde de Louisa va voler en éclat, et cette dernière va vite découvrir que sa vie n’était que mensonges. Elle va ainsi découvrir, de révélations en révélations, la double vie que son mari lui avait cachée jusque-là.

Louisa va devoir prendre sur elle, et grandir. Elle, la fille choyée par son père, elle qui était jusque-là protégée, petite femme fragile et un brin trop naïve… C’est dans la douleur qu’elle va se relever, prendre sur elle, et grandir, découvrir qu’elle n’est pas si faible que cela. Et la présence de Léo n’y sera pas vraiment étrangère… Mais, comment refaire confiance à un homme quand on sait tout ce que son mari lui cachait ?

Dinah Jefferies maîtrise son rythme et laisse son lecteur dans l’attente constante d’en découvrir plus encore. Entre Eliott, Louisa et Léo, les rebondissements sont légions, même si quelques passages souffrent de petites longueurs. Mais, surtout, Louisa va vraiment prendre une ampleur, une force, qu’on était loin d’imaginer, venant de sa part, au début du roman.

Au final, cette romance historique m’aura transportée. Les personnages sont très agréables, tout comme le décor, prenant place dans ce Ceylan du début du XXème siècle, qui m’a apporté un réel dépaysement. Le tout servi par la plume vraiment captivante de Dinah Jefferies…


Parution : 16 janvier 2019
Éditions : Milady
Nombre de pages : 480

Prix : 19.50 €
4.0

2 réflexions sur “La fille du marchand de saphirs – Dinah Jefferies

  1. Pour ma part j’ai lu cet été « La mariée de Ceylan » de la même auteure. J’avais aussi craqué pour sa couverture. Mais celle de « La fille du marchand de saphirs » est encore plus jolie !
    A la première lecture du résumé pourtant, j’ai eu peur que l’histoire ressemble trop à « La mariée de Ceylan ». Mais après avoir lu ta chronique je pense que c’était une fausse impression. Merci ! 🙂
    Je lirai volontiers ce roman si j’en ai l’occasion.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s