Pure corruption, tome 2 : Crime et expiation — Pepper Winters

Couverture Pure Corruption, tome 2 : Crime et expiation

« Je pensais avoir assez souffert. Que la femme dont j’étais amoureux depuis l’enfance serait de nouveau à moi. Une fois encore, j’étais naïf. Ils l’ont enlevée. Ils l’ont arrachée à mes bras. La guerre a commencé. Je vais pouvoir exécuter mes plans de vengeance. » Arthur Killian, président du gang Pure Corruption, a enfin retrouvé Cleo, l’amour d’enfance qu’il n’était jamais parvenu à oublier. Elle l’a extirpé des ténèbres et lui a montré que la vie valait la peine d’être vécue. Mais à peine réunis, les amants sont violemment séparés. Arrachée à lui, Cleo est désormais captive de son pire ennemi. Arthur usera de tous les moyens pour se venger et sauver celle qu’il aime. La guerre est déclarée et elle sera sans merci…


Par Célia  Celia

Le mois dernier, je me plongeais pour la première fois dans un roman de Pepper Winters, elle m’a surprise dans le bon sens du terme. Il me tardait de découvrir la suite du premier tome de Pure corruption, d’avoir les réponses à mes interrogations et surtout de savoir ce qu’elle réservait à Cléo et Arthur. Sachant que c’est le dernier tome, mes attentes étaient grandes.

À l’instar du premier opus, l’intrigue commence sur des chapeaux de roue. Cléo est une nouvelle fois entraînée dans un kidnapping. C’est aussi le tome des révélations et il a répondu à toutes les questions que je me suis posées lors du tome précédent.

Cette fois-ci, nous avons aussi le point de vue de Kill et cela donne un vrai plus à l’histoire. Nous comprenons bien mieux la psychologie du personnage. De plus, pour notre plus grand plaisir, nous profitons d’une vue d’ensemble de l’intrigue.

Rubix, seulement évoqué lors du premier opus, fait son apparition et j’ai aimé le détester. Il est odieux et ça faisait longtemps que je n’avais pas été confrontée à un tel protagoniste.

Cléo et Arthur sont toujours aussi fous amoureux l’un de l’autre et, à quelques moments, cela m’a paru un peu trop… Je me suis beaucoup moins attachée aux personnages dans ce tome que dans le précédent. Je ne saurai pas dire pourquoi, ils m’ont juste paru moins intéressants.

Pour conclure, cette dark romance est forte en émotion. Elle m’a tenu hors d’haleine durant toute la longueur du roman qui compte quand même plus de 600 pages. Pepper Winters a su écrire une duologie pleine de rebondissements et sacrément addictive.


Chronique rédigée par Célia B.

Parution : 20 février 2019
Éditions : Milady
Nombre de pages : 638
Prix : 16,90 €
4.0

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s