Tu n’aurais jamais dû me dire – Emily Trunko, Zoë Ingram

Couverture Tu n'aurais jamais dû me dire

Emily Trunko propose une nouvelle sélection de lettres anonymes : les derniers messages échangés par des gens, issu de son nouveau tumblr à succès « The Last Message Received ». Bien sûr, au moment où le message est envoyé, on ne sait pas qu’il s’agit du dernier…

Ces messages concernent des ruptures (amoureuses, amicales, ou familiales), mais sont très souvent liés à des deuils (raison pour laquelle il n’y aura pas de suite) : il peut s’agir de morts naturelles, de maladies, d’accidents, d’overdoses ou de suicides. Les dernières paroles prennent alors un sens tout particulier… La plupart des messages sont accompagnés d’un commentaire de la personne qui l’a reçu sur ce qu’elle a ressenti.


Par Célia  Celia

Ce livre m’a intrigué car il avait l’air atypique et c’est le cas ! La couverture est lumineuse et contraste tellement avec le thème abordé. J’avais un petit peu peur d’ailleurs qu’il soit trop déprimant pour que j’apprécie pleinement ma lecture, mais ça n’a pas été le cas, car j’ai tout aimé !

Emily Trunko, avec ce magnifique ouvrage, nous délivre les derniers messages échangés par des gens comme vous et moi. La spécificité de ces messages, c’est que le destinataire ne sait pas qu’il s’agit du dernier qu’il recevra de l’expéditeur.

À l’origine, les échanges sont issus du tumblr d’Emily Trunko qui s’intitule « the last message received ». Avant cela, la jeune blogueuse a ouvert le tumblr « Dear my blank » qui regroupe les lettres que vous n’avez jamais osé envoyer.

Ce corpus nous fait prendre conscience de la puissance des mots et à quel point ils peuvent impacter nos vies. D’être confronté à tous ces messages met mal à l’aise, car il faut savoir qu’ils sont bien plus violents que des coups.

Les illustrations de Zoë Ingram sont juste géniales. À chaque fois que je tournais les pages, j’avais hâte de voir ce qu’elle nous resservait. Cet oxymore avec les textes poignants m’a transporté et m’a permis de ne pas être totalement déprimée à la fin de ma lecture.

Cet ouvrage est chargé d’émotion, il est impossible de ne pas être ébranlé pas ses échanges. Quel que soit notre passé, il y a forcément un passage qui va se rapprocher de notre vécu et c’est cela qui rend ce livre si touchant. J’ai aussi été sensible aux différentes tragédies que certaines personnes ont dû surmonter.

Pour conclure, ce livre est un ovni dans ma bibliothèque et j’adore ça. Il est beau autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. C’est une pépite qui devrait être lue par le plus grand nombre de personnes. En bref, une très belle découverte livresque.


Chronique rédigée par Célia B.

Parution : 20 février 2019
Éditions : Bayard
Nombre de pages : 176
Prix : 13,90 €
pcc

Une réflexion sur “Tu n’aurais jamais dû me dire – Emily Trunko, Zoë Ingram

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s