Black Riders, tome 2 : Girl crush – C.J. Ronnie

Couverture Black riders, tome 2 : Girl crush

À la suite de leur mission sauvetage pour récupérer Hayley et Brandon des griffes des Hell’s Eagles, les Black Riders se doutent que le club adverse n’a pas dit son dernier mot et qu’il pourrait préparer une attaque d’envergure à leur encontre.
Pops, qui redécouvre son rôle de père, a juré à Logan qu’il le protègerait envers et contre tout mais Keira, l’assistante sociale qui suit le dossier du garçon, voit d’un mauvais oeil qu’il puisse être élevé au sein d’un groupe de bikers. Le président du club pourra-t-il tenir sa promesse ? Parviendra-t-il à convaincre Keira qu’elle a tort, alors que le club s’apprête à entrer en guerre contre les Hell’s Eagles ?
De son côté, Brandon est de retour en Californie après avoir passé l’été à New York pour tenter de soigner ses blessures. Mais il n’est plus le même au grand dam de Beverly qui attendait son retour avec impatience. Réussira-t-elle à lui redonner goût à la vie ?

Les Black Riders resteront-ils soudés dans la tourmente ?


Par Marine    28468070_10215286958156547_4490930749452582912_n

C’est avec le premier tome de cette duologie que j’ai découvert le monde des bikers, un premier tome qui m’avait énormément plu. Celui-ci m’a un peu moins entraîné.

Dans ce second tome, on a deux points de vue : celui de Brandon, et celui de Pops. Brandon est le meilleur ami de Hayley, celui qui avait vécu des horreurs aux cotés de cette dernière. Depuis, il n’arrive pas à passer à autre chose, pire encore, il tient le club pour unique responsable de l’agression et séquestration qu’il a subi. Il se retrouve tiraillé entre son amitié avec Hayley et sa rancune envers elle et le club, et puis ses migraines qui ne veulent pas s’arrêter et des cachets de moins en moins efficaces… 

De l’autre coté, on a Pops qui a pris sous son aile Logan, ce petit gamin délaissé par sa mère. Seulement l’apparition de Keira, l’assistante sociale, vient lui mettre des bâtons dans les roues pour garder le petit. En temps normal, personne n’est tout blanc et on essaie de faire chanter la personne, seulement avec elle il y a un problème, rien ne vient entacher son passé. Alors comment se débarrasser de Keira et, en même temps, de venger Hayley et Brandon sans se mettre complètement l’assistante à dos ? 

Brandon est bien différent de celui qu’on a rencontré dans le premier tome, autant avant il était plein de vie et coureur de jupons, autant maintenant c’est un jeune homme détruit qui essaie tant bien que mal de s’en sortir et d’essayer d’oublier toute la rancune qu’il garde en lui. 
Pops est l’image même du bikers, un peu chaud lapin, un peu vulgaire mais en même temps très attachant et surtout protecteur envers ses « enfants ». C’est un personnage que j’ai beaucoup aimé pour son coté bad boy. 
Bien d’autres feront leurs apparitions, Splinter, Dannyboy, June… Bref des personnages déjà présents dans le premier volet mais qui prennent un peu plus de place dans celui-ci.

J’ai apprécié et en même temps je suis un peu déçue. Je m’explique, j’ai adoré avoir les histoires des personnages secondaires, mais du coup Hayley et Jace, que j’avais adoré dans le premier volet, sont quasiment inexistants ici, c’est dommage de les avoir autant oubliés. Les romances aussi sont très secondaires, bien évidemment Brandon est perdu entre sa rancune mais aussi l’amour qu’il porte à Bev’ mais c’est secondaire aussi par rapport à sa reconstruction (partie intéressante tout de même). Du côté de chez Pops, c’est beaucoup plus cru que ce qu’on voudrait, mais ce n’est pas non plus du vulgaire. Mais c’est surtout son rôle de Président du club qui est mis en avant. 

Pour conclure, c’est une lecture sympathique mais moins que le premier tome. Un peu trop de règlements de compte et pas assez de romance selon moi. Néanmoins, voir tout les personnages dans ce tome est très agréable et la plume de l’autrice est toujours aussi captivante. Amateur de bikers, cette histoire est pour vous, si vous souhaitez de l’action avec une pointe de romance et de l’humour, c’est aussi ici que ça se passe.


Chronique rédigée par Marine

Parution :  14 février 2019
Éditions : Hugo New Romance (Poche)
Nombre de pages : 736 pages
Prix : 8,50€
4.0
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s