Sur ordre royal — Margaret Moore

Pays de Galles, 1205

Promise par le roi à un ténébreux seigneur gallois ! À cette pensée, lady Roslynn de Were se révolte, et redoute de rencontrer celui que l’on décrit comme un barbare sans foi ni loi. Mais, après la trahison dont s’est rendu coupable son époux disparu, elle ne songe pas un instant à s’opposer aux ordres du roi. Et, si cette alliance ne peut lui apporter l’amour auquel elle aspire, elle lui permettra au moins de s’éloigner de la Cour, où elle subit les pires humiliations depuis la mort de son mari. Aussi, en dépit de ses réticences, accepte-t-elle de se rendre au manoir de Llanpowell pour s’offrir au sombre Madoc. Mais alors qu’elle pensait que le guerrier accepterait sans hésiter sa main, et sa fortune, elle a la surprise de découvrir que ce mariage lui déplaît au moins autant qu’à elle : Madoc refuse catégoriquement de prendre pour épouse une femme choisie par un autre… et une Normande qui plus est ! Désespérée à l’idée de retourner auprès du roi, Roslynn décide de tout faire pour séduire l’ombrageux guerrier…


Par Célia  Celia  

De temps en temps, j’aime bien me plonger dans une romance historique. Elles suivent généralement le même schéma, mais c’est toujours un bon moment de lecture. Je suis sûre que je serai dépaysée et très souvent les romances sont assez légères.

L’histoire débute lorsque Roslynn de Were est envoyée au pays de Galles sur ordre du roi. Celui-ci exige qu’elle épouse Madoc ap Gruffydd seigneur de LLanpowel. Évidemment, ni l’un ni l’autre n’a envie qu’on leur impose cette union.

Le personnage de Roslynn est torturé par son passé. En tant que femme d’une très grande beauté et veuve d’un traître, ses rapports avec les hommes sont souvent compliqués. Elle ne se débarrasse pas de ses phobies dès le départ. Sur ce point-là, l’auteure ne s’est pas précipitée et c’est vraiment cool. J’ai aimé suivre son évolution au fil des pages.

Madoc, quant à lui, est assez plat. Quand on lit la quatrième de couverture, il est décrit comme un sombre guerrier torturé. Et alors autant dire qu’il est tout l’inverse, cette description est tellement fausse que la gentillesse de Madoc m’a réellement surprise. Il est vraiment charmant et il est très attentionné envers ses proches. Cependant, il semble quand même facile à berner et c’est dommage…

J’ai trouvé que les évènements s’enchaînent beaucoup trop vite. L’histoire d’amour entre Roslynn et Madoc démarre en même pas deux jours, du coup, au niveau de la crédibilité on repassera… Mais bon, je les ai trouvés quand même bien assortis. De plus, ça ne m’a pas vraiment dérangé, car je savais très bien à quoi m’attendre en commençant une romance historique.

En dehors de la romance, il y a une petite intrigue qui est bien sympathique. Il est facile de deviner le fin mot de l’affaire, mais j’ai trouvé que ça rajoutait du peps au roman.

Pour conclure, même si l’histoire n’est pas des plus originales, j’ai passé un très bon moment de lecture. Cette romance est sans prise de tête et elle se lit vite, je n’ai pas vu le temps filer en compagnie de Roslynn et Madoc.


Chronique rédigée par Célia B.


Parution :  2 mai 2019
Éditions : Harlequin (collection Victoria)
Nombre de pages : 384
Prix : 7,90 €
4.0

Une réflexion sur “Sur ordre royal — Margaret Moore

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s