Les Orphelins de Métal – Padraig Kenny

« Je sais à présent que j’ai un cœur, parce qu’il est brisé… »

Christopher a beau être orphelin, il fait l’envie de tous ses amis… des amis bien particuliers, puisque ce sont des robots ! C’est que, contrairement à eux, il est ce qu’on appelle un Authentique : un être humain doté d’une âme, une vraie. Apprenti auprès d’un inventeur malhonnête, Absalom, le garçon observe avec consternation les manigances de son mentor, et passe ses soirées à enchanter ses camarades de métal avec les rares souvenirs qui lui restent d’avant – avant l’incendie qui lui a enlevé ses parents. Malheureusement, l’escroc se double d’un menteur… Absalom dissimule depuis des années un étonnant secret !

Quand la vérité éclate par une froide journée enneigée, le destin de Christopher est bouleversé à jamais. Enlevé par de parfaits inconnus, il part – enfin – à la découverte de lui-même. Mais c’est sans compter sur ses compagnons, qui ne l’entendent pas de cette oreille. Parmi eux, Lapoigne, un géant mécanique muet, Manda, petite fille perdue dans un monde qu’elle ne comprend pas, ou encore Rob, qu’Absalom n’a jamais vraiment terminé. Bien décidée à rattraper Christopher, la joyeuse bande se lance à sa poursuite sur les routes à bord d’une camionnette dérobée à leur créateur…

Embarquez dans l’aventure en compagnie d’êtres de chair et de métal qui, s’il leur manque littéralement quelques boulons, n’en sont pas moins terriblement attachants. Cette petite troupe de personnages hauts en couleur, excentriques et loyaux jusqu’à la mort mène tambour battant un bel hommage au Magicien d’Oz doublé d’un conte émouvant sur la nature humaine…


Par Marine 28468070_10215286958156547_4490930749452582912_n

Bon d’accord, rien qu’en voyant la couverture j’ai craqué… Mais on ne peut pas m’en vouloir ! Pis de toute façon je vous conseille d’en faire autant !

L’histoire est celle de Christopher, apprenti de l’inventeur Absalom, il travaille à ses cotés dans la confection de robots depuis que ce dernier l’a récupéré à l’orphelinat. Mais Christopher essaye tant bien que mal de se souvenir de ses propres parents car l’inventeur n’est pas un homme tendre sans pour autant être un tortionnaire non plus, c’est plutôt un charlatant qui cherche à vendre des robots avec quelques défauts. Alors que la neige ensevelit les routes, Absalom envoie la petite troupe, Christopher, Jack, Manda, Rob et Lapoigne, pour déblayer et par la même occasion gagner quelques pièces. Durant ce travail des plus banal, un accident va survenir et deux hommes vont venir chercher Christopher à son domicile. 
Ces derniers prétendent pouvoir l’aider à se souvenir et l’embarquent avec eux. Mais les amis robotiques de Christopher ne voient pas les choses de la même manière et décident d’aller le reprendre à ses ravisseurs. Après avoir volé la voiture d’Absalom et avoir récupéré Estelle, une amie humaine qui fabrique les peaux artificielles des robots, ils se lancent à la recherche de leur ami pour le sauver. 

Les personnages sont tous hauts en couleur. Christopher, qui désire rester avec ses amis mais aussi découvrir ses origines, se retrouve dans une situation bien difficile. 
Jack est un robot que j’apprécie beaucoup, sous ses airs d’enfants, c’est un ami fidèle qui va tout faire pour retrouver Christopher. 
Lapoigne est le premier robot de Absalom, un robot qui ne parle pas, qui ne réfléchit pas vraiment non plus, c’est un grand enfant innocent en fait.
Rob est le curieux de la bande, impossible pour lui de ne pas tout savoir, il est du genre à poser 15 questions à la minute mais il est toujours de bonne humeur et c’est un personnage agréable.
Manda est une petite robot qu’Absalom a mal construit, ses deux jambes ne sont pas de la même taille, elle est d’ailleurs beaucoup trop effacée dans le livre selon moi.
Estelle est la seule humaine de la bande, une fille qui essaye de travailler un métier qui lui est interdit car seul les hommes ont droit de travailler sur les robots, elle a un caractère bien trempé qu’on apprécie rapidement.

Vous l’aurez bien compris, c’est une sacrée équipe qui se lance dans un monde qu’ils ne connaissent pas. Et surtout des robots un peu mal fabriqués, qui ne font qu’obéir aux ordres en temps normal qui partent sur les routes. L’histoire est entraînante et la plume captivante. Les chapitres sont courts et alternent entre Jack et ses amis en voyage et Christopher qui subit toutes sortent d’interventions pour retrouver sa mémoire. C’est un roman que j’ai dévoré. Les personnages sont attachants et on oublie même que ce sont des robots. 

Pour conclure, c’est une superbe découverte, un roman qui n’a pas fait long feu tellement on veut savoir la suite. Je déplore seulement qu’on ne sache pas ce qu’il advient d’Absalom, qui n’est pas un mauvais bougre dans le fond, ou encore que Manda soit autant oubliée. Néanmoins c’est un récit avec des personnages attendrissants, une amitié magique, un soupçon d’humour et tout ça dans un univers steampunk,. D’ailleurs pour ceux qui voudraient découvrir l’univers je pense que ce roman est fait pour vous. 


Chronique rédigée par Marine

Parution : 04 avril 2019
Éditions : Lumen
Nombre de pages : 345
Prix : 15€
5.0

 

2 réflexions sur “Les Orphelins de Métal – Padraig Kenny

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s