La saison du péché, tome 1 : Le miroir du scandale — Lorraine Heath

Couverture La saison du péché, tome 1 : Le miroir du scandale

Londres, 1871

À l’ombre des amours clandestines, l’illicite est le moindre de leurs forfaits…

Respecter les convenances. Épouser Lord Kipwick. Aslyn n’a de cesse de se répéter les règles qu’elle doit observer alors qu’elle s’impatiente de retrouver Mick Trewlove pour leur promenade quotidienne dans les dédales de Hyde Park. Comment peut-elle alors frissonner à la simple idée de revoir ce fils illégitime aux yeux d’acier, cet homme au goût d’interdit, qu’elle devrait tenir à distance ? Pour elle qui a tant peiné à s’arracher de sa condition d’orpheline, fréquenter un homme d’aussi basse extraction, qui ne respecte pas ses vœux, est bien le pire qu’il puisse arriver. Car la société victorienne n’admet aucun faux pas sur le parcours de la réussite…


Par Célia  Celia

Lorsque j’ai eu ce livre entre mes mains, je me suis dit que j’allais découvrir une romance légère et sans prise de tête. Je ne suis pas déçue, car j’ai eu exactement ce que je voulais.

Mick Trewlove est le fils illégitime du duc de Headley. Son désir de vengeance envers son père est tel qu’il a élaboré le plan parfait pour le faire tomber et l’obliger à le reconnaitre. Sa vendetta était idéale sur le papier, mais il n’avait pas prévu que la pupille du duc, Aslyn, soit aussi irrésistible.

J’ai adoré Aslyn, suivre son évolution a été un régal. Elle a un fort caractère, elle a des convictions et n’hésite pas à les faire savoir même si cela peut entacher sa réputation. Mick, quant à lui, est un homme brisé par son enfance. Il a une revanche à prendre sur la vie et il réussit d’une main de maitre. Leur couple est au final, comme une évidence.

L’histoire en elle même est un cliché de la romance historique, mais je dois avouer que je ne m’attendais pas à certains rebondissements de l’intrigue. J’ai été surprise, car dans ses romances, en général je devine tout de suite la fin.

J’ai découvert les conditions de vie des enfants nés hors mariage et ce n’est pas souvent que j’élargis ma culture avec ce genre de lecture. Je ne savais pas du tout que des pratiques aussi barbares que les exécutions des nourrissons étaient monnaie courante à cette époque-là. Cet aspect historique de l’histoire est un point positif.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture. Je trouve que les romances historiques sont toujours rafraichissantes et celle-ci n’en fait pas exception. Découvrir des faits historiques dont je n’avais jamais entendu parler m’a beaucoup plus.


Chronique rédigée par Célia.

Parution : 01 mai 2019
Éditions : Harlequin (Victoria)
Nombre de pages : 432
Prix : 7,90 €
4.5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s