L’arrache-mots — Judith Bouilloc

Couverture L'Arrache-mots

La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie.

Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale !

Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.


Par Célia Celia

La première fois que j’ai aperçu ce livre, ce qui a attiré mon attention est sa magnifique couverture. La beauté de cet ouvrage ne s’arrête pas là, car à l’intérieur la mise en page est superbe. C’est très superficiel, mais je me suis donc plongé dans ce roman sans même jeter un œil au résumé.

Nous allons suivre Iliade, une jeune bibliothécaire qui possède un don bien particulier. Effectivement, lorsqu’elle lit, les mots se décollent du papier et ils deviennent des illusions illustrant l’histoire. Un jour, elle reçoit une offre d’emploi au palais royal. Cette offre s’accompagne d’une mystérieuse demande en mariage.

C’est la première fois que j’entends parler du don d’Iliade, c’est assez rafraichissant d’être surprise, car il devient difficile d’inventer une capacité extraordinaire qui ne soit pas encore exploitée. De plus, je voulais tellement connaitre le fin mot de l’intrigue que j’ai dévoré ce roman.

Il y a énormément de références littéraires. Iliade est une passionnée de lecture et elle nous le prouve en cultivant son entourage (et le lecteur par la même occasion). Transmettre le goût de lire est comme une mission, voire une nécessité pour elle. Elle est simple et son nouveau train de vie au palais ne lui fait pas oublier ses convictions.

Adil Tarlyn est un homme très étrange. J’ai eu envie de connaitre son histoire et ses secrets le plus vite possible. Il m’a intrigué dès le départ et je me suis attachée quasiment de suite à lui.

Je dois avouer qu’à certains moments, je me suis crue dans la passe-miroir de Christelle Dabos. Je pense que Judith Bouilloc s’en est largement inspirée. Mais bon, j’ai tellement aimé l’ambiance du roman que ça ne m’a pas dérangé outre mesure.

Pour conclure, j’ai adoré me plonger dans cet univers onirique. Judith Bouilloc a réussi à me faire voyager, je me suis complètement laissée porter par les aventures d’Iliade. Le livre est beau, l’histoire est belle, je crois que tout est dit.


Chronique rédigée par Célia B.

Parution : 2 mai 2019
Éditions : Hachette 
Nombre de pages : 295
Prix : 15,90 €
5.0

12 réflexions sur “L’arrache-mots — Judith Bouilloc

  1. Ce roman me rend assez curieuse et hésitante, il a un résumer vraiment prometteur, mais en même temps j’ai peur qu’il manque de substance. Ta remarque sur la Passe-miroirs ne m’étonne pas, même si je ne l’ai pas lu le livre étrangement, haha ! J’adore toutefois quand on trouve de nombreuses références littéraires dans un roman. Il est dans ma liseuse et n’attend que moi, mais j’hésiiiiiite x)

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai qu’il n’est pas très long et que du coup tout va vite… Mais c’est univers onirique nous fait voyager et c’est ça que j’ai le plus aimé dans ma lecture. Et comme tu n’as pas eu la passe miroir tu risques de l’apprécier à sa juste valeur. 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s