Mais sinon, tout va bien ! – Max Deloy

Couverture Mais sinon, tout va bien !

Déjà, s’appeler Georges quand on a la trentaine, c’est partir avec un sacré handicap. Mais aujourd’hui, c’est bien le dernier souci de ce père célibataire au bord de la crise de nerfs. Car tout fout le camp. D’abord, sa carrière : s’exhiber en slip kangourou pour une publicité n’est pas exactement ce qu’il avait en tête en embrassant le métier de comédien. Mais pour payer ses factures et conserver l’école de théâtre léguée par ses parents, il n’a pas le choix. Ensuite, il y a Henrik, son fils adoré, surdoué mais exigeant, qui fait fuir tous ses professeurs. Enfin, Georges n’a que quelques mois pour monter Phèdre avec une poignée d’amateurs et une prof incontrôlable. Bilan : c’est la cata. Et quand une nouvelle élève, aussi talentueuse que fascinante, et une préceptrice punk aux cheveux bleus, surgie de nulle part, mettent leur grain de sel dans ce monumental bazar, Georges commence à se demander si les dieux n’auraient pas une dent contre lui.


Par Marine   28468070_10215286958156547_4490930749452582912_n

Une lecture simple avec ce beau temps ça fait du bien !


L’histoire est celle de Georges, père célibataire avec à charge un enfant de 12 ans surdoué et donc sorti du système scolaire, qui étudie à domicile mais fait fuir toutes ses enseignantes car il n’a aucun tact. En plus d’être seul pour gérer son fils il a décidé qu’il serait comédien, seulement quand on n’est pas connu pour trouver du boulot c’est pas le plus simple. A coté de ça il est directeur d’une petite école de théâtre comportant en tout et pour tout 3 élèves, une enseignante et lui. Et les petites galères vont s’enchaîner, vous savez ces moments dans la vie où on se dit : « Mais c’est pas possible, qu’est ce que j’ai fait pour mériter ça ! » et bien c’est exactement ce qu’il se passe… Il faut qu’il trouve une enseignante pour son fils mais plus personne ne reste, il doit réussir à trouver un vrai rôle pour pouvoir régler ses soucis d’argent, et puis préparer la pièce de fin d’année avec des gens qui ne savent pas jouer… jusqu’à l’arrivée de Clémence, qui d’ailleurs pourrait bien être plus qu’une élève si elle le veut bien… Et puis arrive Pascal Dumortier, bien décidé à acheter quelques maisons, dont celle de Georges, mais quand ce dernier ne cède pas, une guerre éclate…

Le personnage de Georges est vraiment attachant, on a de la peine pour lui quand on voit toutes les embrouilles qui lui tombe dessus…
Henrik aussi, son fils, est un personnage atypique, il est surdoué dans toute les matières mais par contre niveau lien social il est vraiment au stade d’un enfant. Il est maladroit et ça le rend humain.
Toute la petite troupe du théâtre est sympathique, une bande de bras cassés, pas vraiment douée mais là pour s’améliorer…

Franchement, on commence avec Georges qui vient pour tourner une pub pour des sous-vêtements, ça donne un peu le ton de l’histoire. Le fils se trouve avec une « instit » des plus bizarre mais en même temps drôlement sympa. Enfin il y a plein de petites mésaventures qui font le quotidien du trentenaire et qu’on suit avec plaisir pour voir comment il va réussir à se dépatouiller de tous ses soucis.

Pour conclure, c’est vraiment une petite lecture agréable, des personnages singuliers, une vie pleines d’embûches pour le protagoniste. Bon après ce n’est pas non plus de la grande littérature, il n’y a pas vraiment d’intrigue. C’est une des petites lectures au soleil qu’on aime bien.


Chronique rédigée par Marine

Parution : 2 mai 2019
Éditions : Harlequin (&H)
Nombre de pages : 342 pages
Prix : 15,90€

3.5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s