La librairie des rêves suspendus — Emily Blaine

Couverture La librairie des rêves suspendus

Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier… Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir : celui de vivre leurs rêves.


Par Célia Celia

Emily Blaine est une valeur sûre lorsqu’il s’agit de romance légère et de chick-lit. Je savais sans même lire le résumé qu’en commençant ce roman j’allais passer un bon moment. 

Sarah vit (presque) comme une ermite dans sa librairie. Elle est tellement timide qu’il lui est impossible d’avoir une discussion avec un homme sans rougir. Alors, autant dire qu’au niveau de sa vie sentimentale c’est le néant. Son quotidien va radicalement changer lorsqu’elle est contrainte de partager son appartement avec la grande star de cinéma, Maxime Maréchal.

Maxime n’est pas un modèle de vertu et doit réaliser des travaux d’intérêt général pour éviter la prison. Mis à part son caractère de cochon, l’acteur a tout pour lui. Par contre, il est décrit comme une méga star, et pourtant aucun paparazzi en vue, les habitants n’ont pas l’air impressionnés, ni même intéressés par sa présence. Ça m’a semblé un petit peu bizarre. 

J’ai aimé découvrir les points de vue de Sarah et de Maxime. Je trouve que c’est toujours captivant de connaître le ressenti des deux protagonistes. Avec ce procédé, il est plus facile de s’impliquer dans leur histoire d’amour. 

J’ai dévoré ce livre, la fluidité de la plume d’Emily Blaine est vraiment agréable à lire. De plus, elle a su donner vie à des personnages intéressants. J’ai adoré le couple improbable que forment Maxime et Sarah. Ils sont terriblement attachants. Leurs altercations m’ont fait sourire plus d’une fois.

Il n’y a pas vraiment de rebondissements, mais je n’en attendais pas forcément, car c’est le genre de roman dont on connaît la fin avant même d’ouvrir le livre. Cependant, j’ai été agréablement surprise parce que je n’avais pas anticipé certains aspects de l’intrigue. C’est tellement rare dans ce genre de lecture qu’il faut le souligner.

Pour conclure, Emily Blaine ne m’a pas déçu avec sa nouvelle romance. C’est toujours un plaisir de retrouver sa plume. Son roman est parfait pour un moment détente, aucune prise de tête à l’horizon. 


Chronique rédigée par Célia B.

Parution : 5 juin 2019
Éditions : Harlequin (&H)
Nombre de pages : 320
Prix : 15,90 €
5.0

3 réflexions sur “La librairie des rêves suspendus — Emily Blaine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s