Le marchand de sable, tome 2 — Gaïa Alexia

Couverture Le marchand de sable, tome 2

Mane, alias le Marchand de sable, a fait voler en éclats toutes les certitudes de Nola. Passant des rêves à la réalité, l’homme qui hantait ses cauchemars lui a révélé l’existence d’un monde peuplé de dieux aux pouvoirs incroyables. Un monde dans lequel elle aurait été la déesse de la nuit et lui celui de la lune. Un monde où ils se seraient aimés avant qu’elle ne le trahisse…
Alors qu’ils succombent de nouveau et que Mane choisit d’oublier sa haine, il pourrait voir ses espoirs se briser et son coeur avec. Sera-t-il suffisamment fort pour supporter les nouvelles épreuves ou laissera-t-il son âme s’obscurcir davantage ?
Et si derrière l’histoire d’amour de Mane et Nola se cachait des enjeux qui les dépassent ?


Par Célia Celia

Le premier tome avait frôlé le coup de cœur et il terminait sur un gros cliffhanger alors c’est avec beaucoup d’impatience que j’attendais la sortie du deuxième opus de cette duologie. 

Nous retrouvons Nola et Mane juste après les évènements du dernier chapitre du tome précédent. J’avais peur que cette suite soit du réchauffé, mais au final pas du tout. J’ai été agréablement surprise.  

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé les personnages. Ils sont toujours aussi attachants. Le couple que forment Nola et Mane est explosif, leurs joutes verbales sont tout simplement délicieuses. Leur histoire d’amour est touchante. De plus, il faut souligner que l’univers dans lequel ils évoluent est riche et vraiment bien exploité. 

Dommage que certains personnages secondaires ne soient pas mis plus en avant. Par exemple, si les passages où Ella est présente sont supprimés cela ne change strictement rien au récit… 

Ce roman est rythmé, je ne me suis pas ennuyée une seconde. La plume de l’auteure m’a emporté dans son univers et il a été difficile d’en sortir. J’ai lu ce dernier tome pratiquement d’une traite et c’est plutôt rare quand ça m’arrive. 

Le seul point négatif (qui au final n’est pas un si gros reproche) est le fait que j’ai vu venir les rebondissements à des kilomètres, certains même depuis le premier tome.

Pour conclure, la duologie du Marchand de sable n’est pas une romance comme les autres, c’est un grand bol d’air frais. J’ai peut-être trouvé ce tome un peu en dessous du premier, mais je me suis quand même régalée lors de ma lecture. 


Chronique rédigée par Célia B.

Parution : 27 juin 2019
Éditions : Hugo & Cie (New romance)
Nombre de pages : 312
Prix : 17 €
5.0

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s