Le monde de Nedarra, tome 1 : Celle qui reste – Katherine Applegate

Couverture Le monde de Nedarra, tome 1 : Celle qui reste

Autrefois, plusieurs espèces civilisées se partageaient le royaume de Nedarra aux côtés des humains. Aujourd’hui, les dairnes, dotés du pouvoir incroyable de déceler les mensonges, ont presque entièrement disparus…
Ultime survivante de sa meute, Byx ne peut pas croire qu’elle soit la dernière dairne et part à la recherche de la Première Colonie, un clan mythique qui vivrait au nord du royaume.
Sur son chemin, Tobble, un wobbyk, Gambler, un felivet, et Khara, une jeune aventurière humaine, constituent bientôt sa nouvelle famille.
Grâce à leurs différences, ils disposent d’une force que nul autre ne possède ! Leur permettra-t-elle de sauver les créatures de Nedarra de l’avidité des humains ?
Et Byx sauvera-t-elle les siens ?


Par Marine  28468070_10215286958156547_4490930749452582912_n

Et si on se lançait dans de la Fantasy jeunesse.

L’histoire est celle de Byx, une jeune dairne, une espèce de chien qui marche sur deux pattes et doté de la parole ainsi que d’un don lui permettant de sentir lorsqu’une personne ment. Alors qu’un soir sa curiosité l’emmène hors de sa meute, elle tombe sur un wobbyk, un genre de souris à grandes oreilles, qui se trouve condamné, sur une embarcation de fortune, à aller se heurter à la falaise. Évaluant le sauvetage trop dangereux, elle décide de rentrer chez elle mais fait la rencontre d’un groupe de braconnier… Seul chance de survie : plonger !

Après bien des efforts, Byx se retrouve donc avec Tobble qui doit lui sauver trois fois la vie pour lui rendre la pareille. En arrivant près de sa meute, Byx va sentir un danger et se retrouve sur les lieux d’un véritable massacre, toute sa famille décimée par les soldats du royaume… Et pour ne rien arranger un braconnier a réussi à la capturer pour l’échanger contre de l’argent.

D’abord otage de Khara qui souhaite uniquement son argent en échange de la dernière dairne au monde, elle va aussi vouloir prouver qu’il reste un spécimen de dairne. C’était sans compter sur la stupidité et la cupidité de l’être humain, bien décidé à ce que cette race qui peut reconnaître le mensonge disparaisse pour de bon. Khara va donc choisir d’aider Byx dans un périple basé sur de vieilles légendes d’un clan ancien de dairnes, bien caché de l’être humain.

Le personnage de Byx est attachant et attendrissant, au final on dirait un petit chiot qui se retrouve balancé dans un monde beaucoup trop sombre pour elle, une responsabilité bien trop grande pour ses petites épaules, qu’elle va pourtant prendre avec beaucoup de « calme » et d’intelligence. 
Tobble est l’ami loyal et sans peur, bien décidé à respecter le code d’honneur des wobbyk, il va chercher à sauver Byx trois fois au court de son aventure.
Khara qui en premier lieu passe pour un(e) simple braconnièr(e) uniquement attirée par l’argent va nous montrer un coté bien plus noble de sa personnalité, c’est vraiment le personnage que j’apprécie le plus.

Il n’y a pas de moment de calme dans ce livre, les éléments s’enchaînent, le chemin se trace, les complots se dévoilent, bref on ne s’ennuie pas, néanmoins la plume est peut-être un peu trop jeunesse à mon goût avec justement des événements qui se suivent un peu trop vite, des journées passées sans qu’on nous dise autre chose qu’ils ont avancé pendant tant et tant de temps. En gros un petit manque de détails parfois.

Pour conclure, c’est une bonne lecture, avec des espèces intéressantes, un univers riche en découverte, des intrigues, des complots, en gros de quoi passer un bon moment malgré une écriture parfois un peu légère. J’attendrai la suite de cette aventure avec impatience tout de même ! Amateurs de fantasy, de créatures imaginaires, de complots, ce livre est pour vous.


Chronique rédigée par Marine

Parution : 23 mai 2019
Éditions : Seuil
Nombre de pages : 406 pages
Prix : 16,50€
4.0

 

3 réflexions sur “Le monde de Nedarra, tome 1 : Celle qui reste – Katherine Applegate

  1. J’ai lu des avis assez mitigés sur ce roman… Du coup, je ne sais pas sur quel pied danser. J’avais adoré Animorphs étant ado, donc je voulais me lancer. Après quand on sait à quoi s’attendre, avec ce côté « simple », je me dis que ça pourrait me plaire.

    J'aime

  2. Ce roman jeunesse me tente beaucoup, il m’a l’air d’être fait pour moi. Avec des animaux parlants, des légendes et de l’aventure, il ne peut que me séduire ! ♥ Et puis, force est de reconnaître que la couverture est juste magnifique !

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai que la couverture en style illustration donne envie, le wobbyk est trop mignon ! Après l’histoire est vraiment sympa et simple, de temps en temps ça ne fait pas de mal =)

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s