Le matin de Neverworld – Marisha Pessl

Un an après la mystérieuse mort de Jim, son petit ami, Béatrice n’a toujours pas revu leur bande de copains. Populaires, complices, sarcastiques, ils se connaissent depuis toujours mais elle sait qu’ils lui cachent quelque chose. La soirée des retrouvailles dérape, et leur vie va basculer : ils devront affronter ensemble la vérité et prendre la plus difficile des décisions – ou revivre éternellement la même journée, prisonniers du Neverworld.


avis

Le résumé de ce livre ne m’avait pas vraiment attirée. Jusqu’à ce que j’en lise la dernière phrase. Cette ligne, apportant une touche de SF, m’a immédiatement conquise, et j’étais curieuse de voir comment l’auteure allait développer cet aspect-là du roman.

On découvre donc une bande d’amis qui se retrouve après un an de séparation. Une séparation suite à la mort du sixième membre de leur groupe, Jim, qui s’est suicidé un an auparavant, dans des circonstances assez étranges. Mais, tandis qu’ils rentrent après une soirée assez arrosée, leur vie bascule. Ils se retrouvent alors piégés dans le Neverworld.

Je me suis régalée dans la première partie de l’histoire. Cette découverte du Neverworld, cette touche fantastique m’a vraiment enchantée et j’étais très intriguée par la construction de cet univers. Chacun des cinq personnages va alors passer par plusieurs étapes, comme le déni, l’exacerbation de leur comportement, et bien plus encore. Comme si le Neverworld révélait le pire de ce qu’ils étaient.

Pour autant, je reste assez mitigée. Car la seconde partie m’a beaucoup moins séduite que la première. Nous basculons alors dans une sorte de thriller/policier, dans un Neverworld pas si rassurant tandis que notre bande d’amis cherche à découvrir ce qui est réellement arrivé à Jim. Un genre qui prend le pas sur l’aspect fantastique du roman. Et, vous me connaissez, je ne suis pas vraiment fan du genre policier…

Beaucoup de questions, et des réponses parfois quelques peu maladroites. Moi qui m’attendais à être surprise sur ce que j’allais lire, j’ai finalement découvert une histoire proche de celles de E. Lockhart (Nous les menteurs, Trouble vérité). Du coup, j’avais déjà deviné la fin du roman, et j’aurais aimé un peu plus de surprise sur ce point.

Au final, Le matin de Neverworld reste un roman original même si quelque peu assez prévisible. J’ai beaucoup aimé la présentation du Neverworld, cette sorte de purgatoire que vont découvrir nos cinq amis. Mais j’ai été bien moins séduite par la seconde partie du roman qui bascule dans un genre dont je ne suis pas friande. Pour autant, cela reste tout de même une bonne lecture.


 Parution : 22 août 2019
Éditions : Gallimard
Nombre de pages : 448
Prix : 16.90 €
3.5

3 réflexions sur “Le matin de Neverworld – Marisha Pessl

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s