Grim Lovelies – Megan Shepherd

Anouk envie le « Joli Monde », celui des humains, avec ses belles voitures et ses tenues à la mode, un monde où les gens sont libres d’aller et venir, et de tomber amoureux. Malheureusement, tout cela lui est inaccessible, car elle n’est pas humaine. Anouk est née animal et a été transformée en jeune fille par la sorcière Mada Vittora, qui a fait d’elle sa domestique. Derrière les murs de sa prison parisienne, elle mène une morne existence, entre balai et casseroles. Mais lorsque sa maîtresse est découverte gisant dans une mare de sang, Anouk et ses amis s’empressent de fuir avant d’être accusés du crime.

Le monde extérieur tant fantasmé devient un lieu hostile. La société secrète de magie, « la Haute », s’est déjà lancée à leurs trousses, tandis que s’engage une course contre la montre pour garder apparence humaine. Car si Anouk et ses amis échouent à prolonger le sortilège qui les a transformés, ils perdront tout. S’ils y parviennent, des pouvoirs insoupçonnés pourraient s’ouvrir à eux.


avis

Avec un tel titre, je ne pouvais qu’être en admiration devant ce livre. Il faut dire que je suis fan des contes et j’aime découvrir ces histoires baignant dans le merveilleux. Ajoutez-y une couverture magnifique, aux reflets métallisés rouges, et vous avez une lectrice complètement sous le charme !

Anouk appartient à Mada Vittoria. Littéralement. C’est à Mada Vittoria qu’elle doit la vie car, sans elle, elle serait encore un animal. Car Anouk est un Familier, un animal transformé en humain afin de servir la sorcière qui l’a créée un an plus tôt. Aujourd’hui, sa vie tourne donc autour de Mada Vittoria et de ses besoins. Elle gère l’hôtel particulier de la sorcière et s’occupe de toutes les tâches ménagères. Anouk est satisfaite de sa vie, heureuse d’être une humaine, et considère la Mada Vittoria comme sa mère. Mais elle rêve aussi de vivre une vie en dehors de l’hôtel particulier. Dans ce Paris qu’elle observe derrière les fenêtres de la demeure…

Le jour où la Mada est retrouvée morte, ses Familiers sont immédiatement soupçonnés. Une course contre la montre commence pour ses derniers. En effet, ils ont trois jours pour prouver coute que coute qu’ils sont innocents. Mais, surtout, ils ont trois jours pour trouver une solution pour rester humains car, une fois ces trois jours écoulés, la magie de la Mada s’évaporera, et ils redeviendront animaux…

Grim lovelies est une histoire fantastique qui n’a rien à envier aux contes de Grim. L’auteure reprend, en effet, les grandes lignes qui ont permis à ces contes de s’inscrire dans la littérature : du merveilleux, des créatures complexes et surprenantes, et une histoire qui ne finit pas forcément de la façon à laquelle on s’attend. Car ces contes avaient une autre fin avant celles imaginées par les studios Disney…

J’ai vraiment adoré l’ambiance et le décor de cette histoire. Entre les sorcières, qui pratiquent une magie bien particulière, les Familiers et leurs spécificités qui leurs sont propres, ou encore le monde des gobelins… Cet imaginaire est très riche et assez surprenant. Pour autant, je regrette tout de même de ne pas m’être attachée plus que ça aux Familiers. Anouk est une jeune fille assez naïve, et j’avais l’impression de ne la connaitre qu’en surface. Tout comme pour les autres personnages principaux. J’espère que leur personnalité seront un peu plus développées dans la suite de la série.

Grim Lovelies est donc un conte de fée moderne qui nous propose une histoire originale que j’ai beaucoup aimée. Même si certains points ne m’ont que moyennement convaincue, j’ai tout de même adoré cette ambiance propre à ces histoires fantastiques. Une très belle découverte, et un magnifique livre objet. Je suis conquise !


 Parution : 14 août 2019
Éditions : Castelmore
Nombre de pages : 448
Prix : 16.90 €
4.0

3 réflexions sur “Grim Lovelies – Megan Shepherd

  1. J’avoue que c’est le titre du roman qui m’a attiré vers ta chronique et je m’interrogeais s’il y avait un lien avec les contes de Grimm. Eh bien je ne m’attendais pas à un tel récit derrière ce titre, ce livre file tout droit dans ma PAL, je suis une grande fan des contes de fées et des récits qui sont en liens du coup je pense que ce roman a tout pour me plaire ! Merci pour la jolie découverte !

    J'aime

  2. Le titre et la couverture me faisaient de l’oeil depuis un moment, mais je n’avais pas cherché plus d’infos. Ta chronique me donne encore plus envie du coup. Je ne sais pas ce que donnera ce côté naïf de l’héroïne, mais si il est bien traité, pourquoi pas.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s