Stand out, tome 1: Boby — Jane Devreaux

Couverture Stand out, tome 1 : Boby

Boby entre dans le stade sous les hourras du public. Mais ce qui devait être un match facile, se transforme en scène de Mad Max. Et quand Boby ôte le casque de celui qui l’assaille, il découvre une frêle jeune fille, Mila. Son regard ne va plus le lâcher, et quand les flics vont l’embarquer, Boby va, en une seconde, prendre une décision qui va changer le cours de sa vie : la sauver. Pourtant tout les oppose : il est d’un milieu aisé, même si il ne le fréquente guère, elle ne connait pas sa vraie famille. Il a fait des études de sport à Winsted, roule en 4×4, elle est pauvre et sans-papiers. Leur apprentissage de la vie commune semble compromis par leur entourage, même les copains de Boby, qui n’en sont plus à un dérapage près par amour, semblent leur tourner le dos. Comment Mila peut-elle accepter cette vie qu’elle a pourtant rêvée ? Comment Boby fera-t-il comprendre à Mila qu’elle compte plus que tout à ses yeux ? Il leur faudra une grande dose de délicatesse et d’écoute pour enfin admettre que les barrières sont faites pour être écartées.


Par Célia  Celia

Boby rencontre Mila dans des circonstances que l’on pourrait qualifier d’invraisemblables. Effectivement, lors d’un match de Boby, alors qu’il est tranquillement en train de jouer, des motards font irruption dans le stade. Tandis que l’équipe est prise au piège, il rencontre Mila, son bourreau et c’est le coup de foudre. Il devient tellement accro à la jeune femme qu’il lui propose un mariage blanc pour lui fournir les papiers qu’il lui manque pour sortir du milieu hostile dans lequel elle évolue. 

Boby est beaucoup trop parfait, beaucoup trop lisse à mon goût. Il en devient limite barbant… Après, il faut m’expliquer comment un mec qui se fait agresser peut vouloir aider à ce point son bureau… Même en ayant de l’affection pour la personne, le mariage blanc reste un grand sacrifice. Et là, ils se marient sur un coup de tête, ils ne se connaissent ni d’Adam ni d’Ève, mais ça n’a pas l’air de les déranger.

Mila est une battante, elle n’a pas été épargnée par la vie, mais elle relève la tête à chaque coup dur. Elle accepte un peu trop facilement la situation à mon goût. J’ai été surprise qu’elle s’adapte aussi vite à sa collocation avec Boby. 

De base, j’aime les romances ou les protagonistes s’opposent. Quand j’ai lu le résumé, je savais dans quoi je mettais les pieds. Tous les ingrédients étaient réunis pour que cette histoire me plaise. Et au final, j’ai été déçue de ne pas être aussi emballée que prévu… Après j’ai quand même apprécié ma lecture. 

La plume de Jane Devreaux est fluide et agréable à lire. L’alternance des points de vue donne du rythme au roman. Cette romance se lit donc rapidement malgré les 600 pages. J’ai aussi beaucoup apprécié les divers rebondissements de l’intrigue.

Pour conclure, il ne faut pas s’attendre à une romance banale. L’histoire est assez originale, bien que tout soit trop gros pour être vrai. Même si ce n’est pas le roman du siècle, j’ai passé un bon moment de lecture.


Chronique rédigée par Célia B.


Parution :  14 août 2019
Éditions : Hugo Roman (Poche)
Nombre de pages : 592
Prix : 7,60 €
4.0

2 réflexions sur “Stand out, tome 1: Boby — Jane Devreaux

  1. Pingback: Stand out, tome 2 : Diego — Jane Devreaux | Alice Neverland

  2. Pingback: #PartageTaVeille | 14/09/2019 – Les miscellanées d'Usva

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s