Les faucons de Raverra, tome 2 – Melissa Caruso

À la frontière raverraine, le Vaskandar se prépare à la guerre. Mais avant de déclencher les hostilités, les dix-sept Hauts Ensorceleurs ont convenu de se réunir pour un Conclave où chacun devra prendre position sur la question. Amalia Cornaro sait que cet événement sera sa seule chance d’étouffer les flammes menaçantes des affrontements, et elle est prête à tous les sacrifices pour sauver Raverra de la destruction.

Amalia et sa sorcière du feu Zaira devront alors s’aventurer au-delà des lignes ennemies et user de toutes leurs ressources d’intelligence et de ruse pour parvenir à détourner le Vaskandar de ses sombres projets.

Si elles échouent, ce sera au tour du feu et de l’acier de parler…


avis

Quel plaisir de replonger dans la suite des aventures d’Amalia et de Zaira, sa sorcière de feu ! Après les évènements du premier tome, la situation est plus que tendue avec le Vaskandar. Et nous replongeons, ici, rapidement, dans le feu de l’action.

Très vite, on comprend que quelque chose de grave se prépare. Des Fauconniers sont retrouvés morts un peu partout, et leurs Faucons se sont tout simplement envolés. Pire que cela, Amalia déjoue une tentative d’assassinat et découvre qu’elle est elle-même sur la liste des personnes à abattre. A quoi joue donc le Vaskandar ? Quel est leur but, leur intérêt à lancer une nouvelle guerre contre l’Empire ? Amalia et Zaira vont donc chercher à découvrir les desseins du Vaskandar et essayer d’empêcher, à tout prix, l’avènement de la violence. Car Amalia le sait : si elle échoue, elle devra libérer le malfeu de Zaira, qui brulera tout sur son passage.

Le premier tome était une véritable mise en bouche. Ici, nous comprenons tous les enjeux politiques qui se trame derrière les actions du Vaskandar. On en apprend plus sur les Hauts Ensorceleurs, mais aussi sur leur magie et leur nécessité de posséder de nouvelles terres, d’envahir l’Empire…

En tant qu’héritière des Cornaro, Amalia a plongé dans un véritables nid de vipères en suivant les traces de sa mère. Toujours sur le fil, elle agit posément pour éviter la moindre complication ou prise de parti. J’aime énormément ce côté là de son personnage : elle ne laisse jamais un éléments au hasard et reste guidée par le bien-être du peuple. Amalia a un grand cœur, mais reste naïve sur bien des points. C’est cette candeur qui la rend attachante, car cela contrebalance ses actions où elle agit en tant qu’héritière d’un membre du Conseil des Neuf.

L’intrigue, quant à elle, est époustouflante, toujours aussi complexe et riche en détails. Melissa Caruso nous offre un imaginaire extrêmement bien travaillé, et on en prend, une nouvelle fois, plein les mirettes. Surtout, j’aime ce jeu de masques qui offre de multiples facettes aux personnages rencontrés. Difficile de savoir sur quel pied danser avec eux, et cet équilibre est parfaitement bien maitrisé par l’auteure.

Pour conclure, j’ai adoré cette suite ! Le premier tome était déjà surprenant, mais le second l’est encore plus ! Le lecteur commence à comprendre l’enjeu de la situation, et à saisir tous les méandres politiques de l’histoire. Mais, surtout, les personnages nous offrent un vrai éventail de possibilités à venir. J’adore la fougue de Zaira, tout comme j’adore le caractère posé, réfléchi et un brin innocent d’Amalia. J’ai aimé les découvrir un peu plus, et j’ai hâte de découvrir ce qui les attend dans le tome à venir.


Parution : 11 septembre 2019
Éditions : Bragelonne – Collection Big Bang
Nombre de pages : 672

Prix : 18.90 €
4.5

3 réflexions sur “Les faucons de Raverra, tome 2 – Melissa Caruso

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s