And then ? – Karina Halle & Scott MacKenzie

Lael Ramsay est fan du groupe de rock And Then depuis ses 14 ans. Enfin, plutôt du chanteur du groupe, Brad Snyder.
Depuis qu’elle les a vus en concert, elle sait qu’elle veut travailler dans la musique. Son père, le patron du label Ramsey Records, qui les produit, ne souhaite pas de ce monde-là pour elle, qu’il juge trop dépravé.
L’été de ses 21 ans, Lael cherche du travail en tant que bassiste, et And Then cherche à remplacer le sien après de trop nombreuses frasques.
La jeune femme passe l’audition, encouragée par son père, qui pense que 2 mois dans la promiscuité d’un bus est le meilleur moyen de la dissuader de choisir ce métier et ce mode de vie.
Contre toute attente c’est Lael qui est choisie. Son père donne alors une seule règle au groupe : personne ne touche à sa fille.
Le coup de coeur de Brad pour Lael ne sera pas la seule surprise de la tournée !


avis

J’adore les romances qui se passent dans l’univers de la musique. Je ne pouvais donc pas passer à coté de cette nouveauté !

Lael est ultra fan du groupe And then depuis son adolescence. Alors, maintenant qu’elle a la chance de pouvoir rejoindre le groupe en tant que bassiste, elle ne compte pas passer à côté de cette opportunité. Et ce même si son père, le patron de leur label de musique, est totalement opposé à cette idée. Lael intègre donc le groupe et part immédiatement en tournée avec ce dernier. Petit à petit, elle se rapproche de Brad, le chanteur du groupe, et leur relation évolue naturellement vers quelque chose de plus passionnel. Mais l’ombre du père de Lael plane sur le groupe, et Lael et Brad vont devoir se battre pour que leur couple ait une chance…

Les premières pages de cette histoire m’ont enchantée, et j’ai commencé ma lecture avec un sourire aux lèvres. La première rencontre entre Lael et Brad, six ans avant le début de l’histoire, est assez épique et semblait donner le ton pour le reste de l’histoire. Malheureusement, j’ai commencé à vite déchanter au fur et à mesure de mon avancée dans l’histoire.

Les personnages sont, au départ, assez charismatiques. Notamment Brad, le chanteur du groupe. Brad est gentil, et cela faisait du bien de découvrir un chanteur bien loin de l’image clichée que l’on retrouve dans ce genre de roman. Mais, de gentil, Brad devient petit à petit « niais ». A un tel point que sa passivité, son manque de réaction a commencé à m’agacer sérieusement. Plus l’histoire avance, plus j’en apprenais sur lui, et plus son personnage apparaît sans relief, complètement lisse. Il se laisse porter là où les choses/les gens/son groupe le mènent. Et ce depuis plus de dix ans. Dix années où on lui dicte quoi faire de sa vie, sans que cela ne le dérange.

Quant à Lael, là aussi, plus l’histoire avançait, plus elle m’agaçait. Son personnage apparaît d’abord comme un personnage assez badass. Elle agit comme une dure à cuire mais, très vite, je me suis rendue compte qu’elle réfléchissait comme une gamine. Son attitude était complètement incohérente par rapport à ses réflexions, et je vous passerais the big plot twist, vu à des kilomètres, qui m’a sérieusement énervée. Et la réaction de Lael n’a pas arrangé les choses. La jeune fille vit au pays des bisounours, c’était tout simplement aberrant….

Les autres personnages n’arrangent pas les choses, et sont tous complètement lunatiques. Mention spéciale au père de Lael, qui oscille entre conn*rd de service et bon père aimant deux paragraphes plus loin…

Le reste de l’intrigue n’a pas relevé le niveau. C’est un vrai enchainement de rebondissements, sans aucun lien entre eux. On passe souvent du coq à l’âne, et on tombe rapidement dans le too much façon Feux de l’amour. Tout ce que je déteste dans ce genre de roman…

En définitive, le début était tellement prometteur que j’étais sure, au départ, de passer un excellent moment. Mais, très vite, je me suis rendue compte que ça n’allait pas le faire. Entre des personnages immatures pour qui tout est beau, tout est rose, faites l’amour pas la guerre et une intrigue qui n’est qu’un recueil de rebondissements sans queue ni tête, mon intérêt est très vite retombé, et je ressors aussi frustrée que déçue de cette lecture.


Parution : 10 octobre 2019
Éditions : Hugo – Collection New Romance
Nombre de pages : 301

Prix : 17 €
2.0

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s