Un bonheur imparfait — Colleen Hoover

Couverture Un bonheur imparfait

Graham et Quinn sont tombés profondément amoureux il y a sept ans. Après une rencontre improbable, ils ont vite compris qu’ils étaient faits l’un pour l’autre. Et puis ils se sont mariés et ont commencé à parler de fonder une famille.
Les mois, les années ont passé et Quinn et Graham ne sont toujours que deux et leur couple semble s’effriter un peu plus chaque jour. Le désir de Quinn de devenir mère est devenue une obsession qu’elle n’est plus très sûre que Graham partage totalement. Leur relation se distend et ils semblent de moins en moins se comprendre.
Est-ce que l’amour même quand il est aussi fort peut mourir quand les épreuves se multiplient ou au contraire peut-il en sortir renforcé ?


Par Célia  Celia

Colleen Hoover est, pour moi, une valeur sûre. Je peux me plonger dans ses romans les yeux fermés, car je sais que je ne serais pas déçue. Et une fois de plus, j’ai adoré ma lecture ! 

Colleen Hoover narre l’histoire d’amour de Quinn et Graham. Du commencement de leur relation, jusqu’à l’après-mariage. Je n’ai pas trop envie d’en dévoiler, car comme toujours avec cette auteure, on peut vite se faire spoiler et c’est dommage. 

La particularité de cette romance, c’est que l’on voyage entre deux époques. La première se déroule lors de la rencontre de Quinn et Graham, quand ils sont tombés amoureux. La seconde se passe plusieurs années après leur mariage, quand les obstacles s’insinuent dans leur couple. Je trouve que cet aspect du roman est novateur. C’est bien la première fois que je lis une romance où l’auteure raconte l’avant-mariage, mais aussi ce qu’il se passe ensuite. En général, quand je lis des romances où je retrouve des couples tout va pour le mieux pour eux, ici ce n’est clairement pas le cas. La dégradation de la relation de Quinn et Graham est décrite d’une main de maître. 

Mais que d’émotions dans cette romance ! Le suspens est présent jusqu’au bout. Le lecteur est tenu en haleine tout au long du récit, plusieurs fois j’ai dû changer mes hypothèses sans deviner le fin mot de l’histoire.

Je pensais vraiment que je préférerais la partie où ils se rencontrent, où tout est rose. Et finalement, c’est le versant dramatique de l’histoire qui m’a le plus happé. J’ai dévoré les pages pour connaître le dénouement du récit et je ne suis pas déçue par cette fin. Elle est juste, tout est plausible et j’aime quand une romance semble authentique. 

Pour conclure, encore une fois j’ai été subjuguée par la plume de Colleen Hoover. Pour l’instant, avec cette auteure c’est un sans faute, je suis toujours retournée par ses récits. 


Chronique rédigée par Célia B.

Parution : 10 Octobre 2019
Éditions : Hugo Roman (New romance)
Nombre de pages : 400
Prix : 17 €
pcc

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s