La Passe-Miroir, tome 4 : La tempête des échos – Christelle Dabos

Le monde est sens dessus dessous. L’effondrement des arches a bel et bien commencé. Une seule solution pour l’enrayer : trouver le responsable. Trouver l’Autre. Mais comment faire sans seulement savoir à quoi il ressemble ? Ophélie et Thorn se lancent ensemble sur la piste des échos, ces étranges phénomènes qui semblent la clef de toutes les énigmes. Ils devront explorer plus en profondeur les coulisses de Babel ainsi que leur propre mémoire. Et pendant ce temps, sur Arc-en-Terre, Dieu pourrait bien obtenir le pouvoir qu’il convoite tant. De lui ou de l’Autre, qui représente la plus grande menace ?


avis

Si vous me suivez depuis un petit moment, vous connaissez mon amour pour La passe-miroir, la série de Christelle Dabos. Une série dont j’en ai attendu ce dernier tome durant dix huit looongs mois ! Et, une fois mon précieux entre les mains, difficile de faire durer le plaisir, je me suis jetée dedans.

Et, pourtant… Ce livre m’a bloquée durant près d’une semaine. Une semaine durant laquelle j’étais pressée de découvrir cette dernière aventure, ce point final, mais une semaine, aussi, où j’étais complètement perdue par ce que je découvrais. L’histoire était tellement complexe, tellement éloignée de ce que j’avais tant adoré dans les deux premiers tomes, que j’étais déstabilisée, n’ayant plus aucun repère et, surtout, ne comprenant pas grand chose de ce que je découvrais.

Personnellement, et contrairement à certains avis que j’ai pu lire après ma lecture, ce n’est pas la fin qui m’a dérangée puisqu’elle est à l’image de nos personnages, de l’évolution intérieure que l’on découvre d’eux dans ce dernier tome. Mais c’est vraiment la difficulté, pour moi, de comprendre un univers qui m’est devenu étranger. Un univers qui avait perdu de sa magie ; un univers où le côté scientifique/philosophique a pris le pas sur le reste.

Plus j’en apprenais, plus je me perdais. Les explications que nous donne Christelle Dabos ne me paraissaient pas logiques et, oui, je l’avoue, je n’en ai compris que le tiers, je pense. L’auteure ne nous laisse pas le temps d’assimiler des découvertes d’Ophélie et de Thorn, elle m’a noyée sur les multiples explications/révélations qui nous sont faites. Et, au bout d’un moment, je lisais sans trop savoir ce que je lisais, étant dépassée par tout cela.

Au final, si j’ai saisi le sens général de ce dernier tome, il me reste pourtant de nombreuses questions auxquelles les réponses apportées me restent incomprises... Je me sens assez flouée dans le sens où je me dis que cette fantastique série est terminée mais que, pourtant, je n’ai pas été capable d’en saisir la finalité.

J’ai donc fermé ce livre aussi soulagée que désappointée. Soulagée, car, à partir d’un moment, je subissais ma lecture, et j’avais simplement envie de passer à autre chose. Désappointée, car je suis tellement en adoration devant les trois premiers tomes que je m’en veux, je m’en veux tellement de ne pas avoir compris ce que Christelle Dabos cherchait à nous dévoiler. J’ai l’impression d’être passée à côté de quelque chose, de ne pas avoir été à la hauteur, incapable de saisir la profondeur de cette histoire. Et ça me laisse un sentiment doux-amer que je déteste…


Parution : 28 novembre 2019
Éditions : Gallimard
Nombre de pages : 565
Prix : 19.90 €2.5

10 réflexions sur “La Passe-Miroir, tome 4 : La tempête des échos – Christelle Dabos

    • Je me dis aussi qu’il faudrait que je la relise en connaissant le fin mot de tout cela. Peut etre que je saisirai mieux le fin mot de l’histoire et que je réussirais ç comprendre ce que nous présente Christelle Dabos, car ça m’énerve d’être passée à côté. Je m’en veux carrément de ne pas être capable de saisir ça !
      Mais bon, pour l’instant, comme toi, je suis trop déçue pour replonger dans cette série en ayant ce sentiment. Je préfère attendre pour éviter d’entacher mon trop bon souvenir de la lecture des trois autres tomes.

      Aimé par 1 personne

  1. Pingback: Bilan de mes lectures – Janvier 2020 | Alice Neverland

  2. J’ai ressenti exactement la même chose ! Cette impression de ne pas avoir compris ce que l’autrice nous proposait et l’éloignement de l’univers duquel j’étais tombée amoureuse dans les premiers tomes… Après c’est maîtrisé, la plume est belle et je respecte les choix de l’autrice. Mais ce sentiment doux-amer comme tu dis n’est pas agréable.

    Aimé par 1 personne

    • C’est ça… J’ai eu du mal à comprendre le principe des échos (qui sont-ils, d’où viennent-ils, pourquoi existent-ils, comment existent-ils ?) du coup, le reste du roman m’a paru complètement flou, l’auteure développant encore plus ses idées et me donnant l’impression que j’aurais dû comprendre le principe de base. ça m’énerve de le dire, mais j’ai vraiment subi cette lecture, et je m’en veux car j’ai l’impression de ne pas avoir été à la hauteur des explications de Christelle Dabos 😦

      Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Bilan de mes lectures – Décembre 2019 | Alice Neverland

  4. J’ai aussi trouvé l’intrigue trop complexe, et c’est dommage, surtout que c’est au détriment des personnages secondaires qu’on voit à peine… La fin… je n’en parle même pas… L’acharnement sur Ophélie… c’était de la torture. Pour moi, il aurait fallu un tome cinq pour diluer un peu tout cela, et moins d’acharnement sur son héroïne. Mais il reste tout de même un bon tome.

    Aimé par 1 personne

    • Sincèrement, près d’un mois après ma lecture… Je n’ai toujours pas compris. Et poiurtant, j’en ai lu des discussions, des chroniques, des avis. J’ai cherché à comprendre ce qui m’avait échappé. Mais ce système des « échos » me parait tellement abstrait que je n’y arrive toujours pas. Et, du coup, ça m’empêche de comprendre le reste du système, de la corne d’abondance… Ca m’énerve, car j’ai l’impression de ne pas être à la hauteur de ce tome, mais il y a tout un côté scientifique et philosophique qui me bloque complètement.
      Du coup, à côté de ça, la fin ne m’a pas vraiment dérangée plus que cela ^^’

      Aimé par 1 personne

  5. Ah quel dommage ! Je ne me suis pas encore lancée dans l’aventure de ce 4e tome et je suis face à une terrible hésitation : relire les 3 autres avant ou non. Cela fait longtemps, les détails sont un peu flous et je me dis que ça m’aiderait à mieux comprendre le 4… Mais repousserait aussi beaucoup sa lecture^^’ Les avais-tu relu avant le 4 ? Penses-tu que cela a joué sur ton incompréhension ou pas du tout ?

    Aimé par 1 personne

    • Je pense que, si tu le peux, n’hésite pas à les relire – ou, au moins, le troisième tome. Car il est vraiment difficile de se remettre dans le bain, ce dernier tome étant encore plus complexe dans son intrigue.
      Personnellement, je me rappelais très bien des deux premiers tomes. Pour le troisième, j’avais relu un résumé très détaillé, donc ça m’était facilement revenu. Mais c’est devant la technicité des termes et des révélations, trop scientifiques, trop philosophiques, que l’auteure dévoile dans ce dernier tome que j’ai eu du mal. A partir du moment où je n’avais pas réussi à comprendre la première notion principale, je me suis perdue avec toutes les autres. Donc, relecture ou pas, je n’aurais pas plus compris…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s