Si seulement…., tome 1 – Magali Inguimbert

Cela fait bien longtemps qu’Alyssa attend d’intégrer l’université de ses rêves. Depuis sa tendre enfance, elle veut devenir étudiante dans cette université de prestige, au point que Yale est devenue son surnom. Quelques jours à peine avant son départ, elle apprend que son voisin va y entrer aussi. Luke est à la fois son ami d’enfance et celui qu’elle a toujours aimé. Et même s’ils se sont un peu éloignés à l’adolescence, Alyssa est ravie de savoir qu’ils se croiseront en cours et sur le campus. Peut-être comprendra-t-elle mieux ce qui les a séparés ces dernières années et, qui sait ? Luke la regardera différemment, comme la jolie jeune femme qu’elle est devenue.


avis

Après ma magnifique lecture de Les belles apparences, je me suis dit que j’allais enchainer avec une autre nouveauté des éditions Hugo Roman pour ce début d’année. J’ai craqué sur ce livre à cause de sa couverture, et le résumé, même s’il me paraissait un brin cliché, ressemblait vraiment aux romances universitaires que j’adore lire.

Mais cette quatrième de couverture ne m’avait nullement préparé à ce que j’allais découvrir..

Le problème, c’est toute la première moitié de l’histoire.

Alyssa, l’héroïne, nous est présentée comme une jeune femme qui vient d’intégrer l’université de Yale. Mais elle a un vrai comportement de peste et manque cruellement de maturité, dans sa façon d’analyser les choses et de se comporter. Elle est pleine de préjugés, juge les autres de façon hautaine alors que, finalement, elle ne vaut pas mieux que ce qu’elle pense d’eux vu qu’elle ne pense qu’aux mecs. Et, pourtant, elle se pose en pauvre petite victime, une attitude qui m’a vite agacée.

Luke, quant à lui, est un vrai connard. Son comportement me l’a rendu antipathique dès les premiers chapitres, et mon avis n’a jamais évolué à son propos. Il possède tout ce que j’exècre chez les personnages masculins : froid, calculateur, égoïste et macho. Et, même si l’auteure donne une « explication » quant à son comportement dans la suite du roman, ce n’est, en aucun cas, une excuse pour moi pour tolérer un tel comportement.

Pour l’histoire, ce qui ressemblait, à la lecture du résumé, à une romance de retrouvailles, deseconde chance (et, que j’aime cette thématique en new romance !) évolue très vite en carré amoureux où Luke et Alyssa vont tromper leur petit.e ami.e respectifs, et pas qu’une seule fois. Et ça, ça ne passe pas chez moi.

Quant au reste, le scénario n’est qu’une succession de phrases clichées et de mises en situations qui surviennent, à chaque fois, comme par hasard. Ça a trop manqué de naturel, de cohérence pour que, malgré tout, je me laisse prendre au jeu.
Et je ne vous parle pas non plus des twists qui, la aussi, arrivent comme un cheveu sur la soupe et enchaînent sur une seconde partie du récit qui aurait pu être plus sympa si les personnages ne réagissaient pas comme des robots.

En définitive, l’histoire est froide, et même la fin m’a paru glaciale malgré ce qu’il se passe. C’est ma première fois que je ne ressens rien, que je ne verse pas une larme devant un tel évènement (et pourtant j’ai la larme facile). C’est une vraie désillusion, à un tel point que je ferai une impasse sur la suite. Ce sera sans moi…


Parution : 9 janvier 2020
Éditions : Hugo Roman
Nombre de pages : 308
Prix : 17 €
1.5

7 réflexions sur “Si seulement…., tome 1 – Magali Inguimbert

Répondre à lesvoyagesdely Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s