Mon coloc’ d’enfer, tome 5 – Keiko Iwashita

Miko, lycéenne, est amoureuse du plus âgé des membres de sa colocation, Matsunaga. Pendant les vacances d’été, ce dernier croit que Miko et Ryô, un autre des colocataires, sortent ensemble… mais le malentendu est rapidement dissipé grâce à Ryô ! Miko surprend une conversat ion qui lui révèle le passé de Matsunaga et quand elle s’occupe de lui alors qu’il est alité avec de la fièvre, elle est tellement tentée qu’elle ne peut s’empêcher… de l’embrasser !


avis

Mon coloc’ d’enfer est un manga que j’aime vraiment retrouver, tome après tome. Je me suis donc vite précipitée sur cette suite afin de découvrir les nouvelles aventures de ma colocation préférée.

Encore une fois, la mangaka a su me convaincre avec un tome à la fois simple mais qui, pourtant, marque un véritable tournant dans l’intrigue. L’apparition de Konatsu, si elle est un peu clichée dans le genre, permet d’en apprendre plus sur le passé de Matsunaga. Quant à Miiko, elle continue à mûrir, à évoluer, tant dans sa relation avec les autres colocataires qu’avec ses amies du lycée. D’ailleurs, j’ai beaucoup apprécié que l’histoire de ce tome se déroule dans un cadre plus « scolaire », dans l’univers de Miiko.

Pour autant, la colocation n’est pas en reste. Elle est même assez présente dans ce tome, et c’est un plaisir de découvrir des petits morceaux de cette vie en communauté. On ressent vraiment l’ambiance familiale de cette coloc et c’est, décidément, ce que j’aime le plus dans cette série.

De plus, la relation entre Miiko et Matsunaga se stabilise, le lecteur connait désormais les sentiments de chacun des protagonistes et comprend également pourquoi cette relation stagne à ce niveau là. Ce qui est logique quand on a conscience de la différence d’âge entre Miiko et Matsunaga (je ne vous cache pas que, si la mangaka ne prenait pas la peine de le rappeler, ça s’oublierait aisément tant le chara design ne permet pas de saisir réellement ces dix années d’écart). Mais c’est ce qui rend tout cela plus réel, renforçant vraiment ce lien entre Miiko et Matsunaga.

En définitif, ce nouveau tome a su me convaincre sur bien des points. Certes, l’histoire avance doucement, mais la mangaka nous offre de magnifique tranches de vie que je me régale à découvrir à chaque fois. J’ai déjà hâte de me plonger dans le prochain tome !


Éditions : Pika
Genre : Shojo
Nombre de tomes VO : 8 (série en cours)
Nombre de tomes VF : 6 (série en cours)
Prix : 6.95 €
4.5

2 réflexions sur “Mon coloc’ d’enfer, tome 5 – Keiko Iwashita

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s