#Connard — Kristin Rockaway

Couverture #Connard

Swipez à droite pour l’amour.

Swipez à gauche pour le flop.

Le jour, Mel Stickland est une développeuse Web sous-employée qui travaille pour un accélérateur de start-ups, Hatch. Le soir, elle enchaîne les dates pourris, avec des enfoirés rencontrés sur Internet. Mais après un salaud de trop, Mel craque. Elle met au point un site qui permet d’importer des profils de mecs qui dépassent les bornes et le baptise BastardAlert. En une nuit, ce concept fait le buzz. Dépassée, Mel se demande vite si ce coup de sang d’un soir ne sonnera pas le glas de sa carrière. Ou pire ! N’anéantira pas toutes ses chances avec Alex Hernandez, le séduisant entrepreneur de Hatch,qui est loin de se douter qu’elle est à l’origine de tout ce tapage médiatique.


Par Célia  Celia

J’aime bien lire ce genre de roman durant les vacances d’été. Généralement, il ne faut pas trop réfléchir et c’est rempli d’humour. Et avec un titre pareil, je m’attends à bien rigoler ! 

Mélanie mène une vie des plus banale, elle est informaticienne au sein d’une entreprise qui lance des start-ups et lorsqu’elle n’est pas au travail, elle enchaîne les rendez-vous désastreux. Le jour où le vase déborde, elle développe un site internet « bastardalert ». Le principe est simple, lorsqu’une femme rencontre un homme malhonnête, elle note son nom ainsi que son méfait sur la plateforme. La création de Mélanie engendre alors un buzz pas possible.  

J’avoue que j’ai eu du mal avec Mélanie le personnage principal. Elle joue la victime une bonne partie du roman et ses choix sont parfois incompréhensibles… Elle est pénible, mais j’ai quand même fini par m’attacher à elle.

Alex quant à lui, est un peu trop parfait pour être crédible. Mais bon, j’ai quand même beaucoup apprécié ce personnage. Par contre, les meilleures amies de Mélanie sont juste géniales. Elles sont rafraîchissantes et je pense que j’ai aimé tous les passages où elles apparaissent. 

Finalement, ce roman n’a pas été aussi drôle que ce que j’espérais. J’ai plutôt découvert un récit au penchant féministe et avec des thèmes assez fort. Le harcèlement au travail ainsi que le machisme qui règne dans le milieu des start-ups sont mis en exergue et c’est tant mieux. Il y a trop peu de romans qui traiteny de ces sujets. 

Pour conclure, ce fut une lecture agréable et parfaite pour l’été ! Il n’y a aucune prise de tête à l’horizon et les thèmes abordés sont dans l’air du temps. 


Chronique rédigée par Célia B.


Parution :  10 juin 2020
Éditions : Hauteville
Nombre de pages : 416
Prix : 18,50 €
4.0

2 réflexions sur “#Connard — Kristin Rockaway

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s