Twilight : Midnight Sun – Stephenie Meyer

C’est l’histoire d’un lycéen pas banal. Edward est d’une beauté qui frôle l’absurde, mais ce n’est pas ça qui fait sa non-banalité, quoique ça y participe En vérité, c’est un vampire… Il vit avec sa famille, composée de ses frères et sœurs Jasper, Alice, Rosalie et Emmet, d’Esme sa mère et de Carlisle son père qui est médecin. La particularité de cette famille de vampires ? Il sont « végétariens », et oui, ils ont appris à résister à l’appel de la chasse des humains et se nourrissent d’animaux sauvages comme les ours et les cerfs.
Mais la vie d’Edward va être chamboulée par l’arrivée de Isabella Swan (Bella) qui emménage chez son père, Charlie le chef policier de la ville. Premièrement, elle attire son attention car il n’arrive pas à lire ses pensées. Certains vampires ont des dons particuliers, Edward, lui, peut lire dans les pensées de n’importe qui. Seulement, pas elle, pour une raison inconnue. Deuxièmement, le parfum du sang de la jeune fille est inexplicablement irrésistible…


avis

Midnight Sun est LA grosse sortie de cet été, celle qui a fait énormément parler d’elle, celle qu’une génération d’amoureux de la saga Twilight attendait avec impatience.

Pour ma part, j’étais curieuse. En général, je fuis les livres qui sont réécrits selon un point de vue différent. Pourtant, ayant lu Twilight il y a dix ans de cela, je ne vous cache que j’étais assez impatiente de l’y replonger. J’avais envie de retrouver l’histoire, les personnages, l’univers, comme on retrouve un vieil ami. Mais il allait falloir mettre les bouchées doubles pour me convaincre, Edward n’étant pas, mais alors pas du tout, ma tasse de thé…

Ma lecture avait donc un délicieux gout de nostalgie, mais cela ne m’a pas empêchée d’avoir du mal à rentrer dans l’histoire. Être dans la tête d’Edward, c’est un peu déprimant. Le gars aime bien réfléchir, analyser, et penser, beaucoup penser… Pour vous dire, Midnight Sun reprend Fascination, mais est 2.5 fois plus gros. Vous imaginez donc ce que ça fait que d’être dans la tête d’Edward.

Et puis, Edward fait peur aussi. J’avais du mal avec son comportement déjà dans Fascination, sa façon de stalker Bella, de la regarder dormir… C’était déjà flippant du côté de Bella. Mais là, avec toutes les pensées d’Edward… C’est encore pire. Bella devient sa fascination, son seul intérêt. Et c’est vraiment flippant. Très flippant.

D’un autre côté, être dans la tête d’Edward permet de mieux comprendre le côté torturé et tortueux du personnage. Et ça lui apporte un peu plus profondeur. On découvre, à travers cela, les pensées des autres personnages – puisque, rappelons le : Edward lis les pensées de chaque être humain, sauf Bella. Et c’est cela qui fait toute la richesse de Midnight sun. J’ai, ainsi, pu mieux comprendre la caractère de Rosalie, et j’ai eu beaucoup de tendresse à l’égard de ce personnage qui, jusque là, me paraissait hautain et glacial. Sans oublier les autres Cullen, ou encore la façon dont Edward « partage » les visions d’Alice…

Vous l’aurez compris, par Midnight sun, Stephenie Meyer nous permet d’en savoir beaucoup plus sur le clan Cullen. Et c’est vraiment tout l’intérêt de ce tome. Car, en étant dans la tête d’Edward, nous avons accès aux pensées de tous les personnages. On les redécouvre vraiment tous, humains comme vampires & cie, et cela permet aussi de découvrir le quotidien des Cullen. Des tranches de vie exceptionnelles, drôles et touchantes, et j’ai adoré avoir la possibilité de découvrir tout ça.

En définitive, Midnight Sun est une réécriture qui apporte un énorme plus à la saga originale. L’auteure nous permet ainsi de (re)découvrir des personnages dont on pensait déjà tout connaitre, et j’ai été surprise par la facilité avec laquelle elle arrive à nous faire (re)lire une histoire que l’on connait déjà sans que l’on en ait l’impression. Je n’avais pas le sentiment de faire une relecture, mais bien de découvrir une facette cachée de cette histoire, une facette que je ne connaissais pas.

Alors, même si je ne suis toujours pas fan du personnage d’Edward, je peux quand même vous dire que je me suis régalée avec cette réécriture. Et, même s’il aura fallu dix ans d’attente pour la découvrir, cela en valait largement la peine !


Parution : 05 aout 2020
Éditions : Hachette
Nombre de pages : 810
Prix : 19.90 €

5.0

17 réflexions sur “Twilight : Midnight Sun – Stephenie Meyer

    • Disons que cette lecture a un délicieux gout de nostalgie, mais aussi un vrai plus si on enlève le comportement étrange d’Edward ^_^
      Mais il y a vraiment une plus value par rapport à la série d’origine, je trouve que ça permet vraiment de faire tout le tour de l’histoire, comme si l’auteure nous livrait tout ce qu’elle n’avait pas pu mettre dans le premier tome. Et ça, c’est top !

      Aimé par 1 personne

  1. Eh bien, tu me donnes vraiment envie d’y plonger (contrairement à d’autres blogueurs aux avis beaucoup plus mitigés lol). Mais c’est vrai que découvrir les pensées de tous les autres, notamment celles des Cullen, peut apporter un vrai plus à la saga. Bref, je suis pressée de me faire mon propre avis 😉.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s