All Saints High, tome 1 : Dirty Devil – L.J. Shen

 

Daria est capitaine des pom-pom girls. Miss Popularité. Celle qui fait la loi à All Saints High, celle qu’on admire et qu’on redoute. Derrière cette façade, nul ne suspecte le secret dévastateur qui la ronge, et c’est très bien comme ça. Seulement, son trône de reine du lycée menace de s’effondrer lorsque Penn revient dans sa vie…
Penn est le capitaine de l’équipe de foot du lycée ennemi, celui où vont tous les rebuts de la société. Penn est sexy, rancunier, et prêt à tout pour briser Daria. Même à jouer avec le désir brûlant qui les pousse l’un vers l’autre. Depuis la tragédie provoquée par leur premier baiser, il y a quatre ans, il prépare sa vengeance. Et l’occasion rêvée de l’assouvir se présente lorsqu’il est placé en famille d’accueil… chez Daria.


avis

Quel plaisir de retrouver l’univers de la série si emblématique de L.J. Shen ! J’étais aussi curieuse de découvrir ce qu’étaient devenus Vicious et ses amis, mais aussi de découvrir les propres histoires de leurs enfants. Je m’attendais donc à beaucoup de choses, mais pas à ce que j’allais découvrir dans ce tome…

Il y a quatre ans, Penn est tombé sous le charme d’une jeune fille sortant de son cours de danse. Prêt à tout pour avoir son attention, il n’a pas hésité avant d’accomplir une chose qu’il regrettera quelques heures plus tard. Une chose qui va détruire sa vie, et sa famille. Quatre ans plus tard, sa route recroise celle de la jeune fille en question, Daria Followhill, la fille la plus populaire du lycée All Saints High. Tous les garçons la veulent, et toutes les filles rêvent de lui ressembler. Daria est prête à tout pour rester sur son trône. La chute n’en sera que plus rude…

J’ai détesté le personnage de Daria. Tellement. Avant de la comprendre, de l’adorer, et de pleurer pour elle. Sa détresse m’a retournée, et j’étais en colère contre tout ceux qui ne voyaient pas le mal qu’ils faisaient à cette jeune fille, elle qui ne demandait qu’à s’épanouir. Mais elle est devenue cette peste, cette fille horrible qu’elle déteste plus que tout, car elle n’a pas eu d’autre choix. Et quand j’ai compris toute la complexité se cachant derrière le personnage de Daria, j’en suis tombée raide dingue. Mon coeur s’est brisé en même tant que l’entourage de Daria brisait cette fille forte qui voulait juste être aimée.

Daria est LE personnage de ce roman. Penn est celui qui lui est destiné, il possède également sa propre histoire, mais celle de Daria prend le pas sur tout le reste. Son récit était angoissant, avec tellement de rebondissements, de hauts et de bas… mais, aussi, avec énormément d’émotions : j’en ai apprécié chaque mot même si cela ne faisait que me briser le coeur. Jusqu’à ce que je me retrouve vidée, complètement léthargique, à l’instar de Daria.

De tous les personnages que L.J. Shen a créé, Daria en est l’apothéose. J’ai adoré et détesté son histoire, j’ai adoré la petite fille qu’elle est, et j’ai détesté la peste qu’elle se force à être. Il y a une telle dualité, entre son attitude et ce qu’elle ressent, que j’en ai été bouleversée.

En définitive, au-delà même du plaisir de retrouver l’univers de Sinners, j’ai été époustouflée par l’histoire que nous livre, ici , L.J. Shen. Daria est une héroïne qui ne pourra pas vous laisser indemne, que ce soit par ses rêves, ses espoirs, ou la noirceur qu’elle dévoile, page après page…


Parution : 02 septembre 2020
Éditions : HarperCollins – Collection &H
Nombre de pages : 464
Prix : 16.90 €

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s