Ce sera moi – Lyla Lee

Skye Shin a tout entendu. Les filles grosses ne devraient pas danser. Elles ne devraient pas porter des couleurs vives. Elles ne devraient pas attirer l’attention sur elles. Mais Skye rêve de rejoindre le monde pailleté de la K-Pop, et pour cela elle est prête à briser toutes les règles que la société, les médias et même sa propre mère ont établies pour les filles comme elle.

Skye se présente à un concours télévisé, avec à la clé un poste d’apprentie star de la K-Pop. Elle est prête à tout pour gagner, prête à affronter la fatigue des répétitions, les difficultés de la compétition, les drames de la télé-réalité. Mais rien ne l’avait préparée à la grossophobie des membres du jury, aux haters sur les réseaux sociaux… et encore moins à un rapprochement avec un de ses concurrents, Henry Cho. Pour autant, Skye n’oublie pas son objectif : devenir la première star grande taille de la K-Pop au monde. Ce qui signifie remporter la compétition… sans se perdre elle-même.


avis

La représentation commence petit à petit à faire son chemin dans la littérature jeunesse française. Ça bouge enfin, doucement, mais cela permet de nous dévoiler de très jolies pépites !

Skye est une jeune fille américano-coréenne qui rêve de devenir une star de K-pop. A un « léger » détail près : Skye ne correspond pas vraiment aux standards de cette industrie musicale hyper-normée, où l’on voue un culte au corps parfait, car elle est grosse. Et bisexuelle de surcroit. Mais cela ne va pas l’empêcher de tout faire pour toucher, même du bout des doigts, son rêve.

Les filles grosses ne savent pas danser.

Ce livre… Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec lui. Et je n’étais pas prête à toute cette vague de positivisme, d’amour de soi et de cette positivité corporelle que j’y ai trouvé. Pourtant, le résumé avait l’air simple, et je pensais plonger dans une sorte d’histoire fantasmée dans l’univers de la K-Pop. Je ne pouvais pas mieux me tromper. Ce sera moi est tellement plus que ça, tellement plus !

Skye est exceptionnelle. Il faut le dire. Elle incarne, dès le début, la force et la confiance en soi que l’on ne trouve pas, généralement dans ce genre de roman où les héroïnes ont tendances à se remettre en question par rapport au regard des autres. Mais Skye sait qui elle est, ce qu’elle veut et ce qu’elle sait faire. Et c’est tellement rafraichissant. Elle a confiance en elle, même si la société la voit différemment. J’ai tellement pu m’identifier à elle ! Car cela ne l’empêche pas de se retrouver, par moment, en proie au doute, face à ce que pense les autres d’elle. Mais cela ne la rend que plus authentique encore.

De nombreux thèmes très importants sont abordés ici, comme la grossophobie, la bisexualité, l’homophobie, le racisme mais aussi les violences psychologiques parentales. Comment les « bons » conseils qu’une mère donne « par amour » se transforment en violences psychologiques pures et simples. Et j’ai trouvé que tout était traité avec un regard très juste, qui n’était pas là pour enjoliver les choses ou pour apporter un happy end, même si l’histoire ne reste pas vraiment réaliste sur certains détails.

Mais, malgré la présence de ses thématiques assez lourdes, l’histoire reste légère, tendre et mignonne. Il y a un vrai questionnement qui est fait tout au long de l’histoire. Le tout dans le formidable écrin qu’est celui de la K-Pop, mais qui révèle que, derrière les paillettes et les projecteurs, la société coréenne est loin d’être aussi idéale qu’elle ne le laisse imaginer.

En définitive, j’ai eu le sourire tout au long de ma lecture. Ce sera moi est une telle bouffée d’air frais, rempli d’ondes positives, et une ode à l’estime de soi. Ce roman, je sais déjà que je le mettrai entre les mains de ma fille plus tard. Car c’est un livre que j’aurais tellement aimé lire durant mon adolescence… Je suis heureuse d’avoir découvert cette perle, je suis heureuse de voir qu’un tel roman a été traduit en français. Je ne peux que vous le conseiller, vraiment : si vous avez la possibilité de le lire, foncez !


Parution : 26 aout 2020
Éditions : Hachette
Nombre de pages : 340
Prix : 17 €
pcc

Une réflexion sur “Ce sera moi – Lyla Lee

  1. Pingback: My korean lover – Maud Parent | Alice Neverland

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s