My korean lover – Maud Parent

Un geste maladroit, et voilà Lila tombée dans le caniveau, sous les regards moqueurs de ceux qu’elle prend pour des touristes visitant Paris. Ce que Lila ignore, c’est qu’elle vient tout juste de rencontrer le plus grand groupe de K-pop du moment. Kim, Insu, Namkyu et Giwon sont les KING. Entre le showrunner qu’est le leader du groupe, froid et perfectionniste, le lover romantique aux abdominaux dessinés, le clown de service et le méchant bad boy, Lila est confrontée à une culture aux antipodes de la sienne, tant bien dans ses déviances que dans sa magnificence.
Lila est photographe professionnelle. Jeune française passionnée, elle met son talent au service d’un grand groupe de presse. Mais un jour c’est la consécration, remarquée par une société de production musicale coréenne, elle a été choisie pour suivre le plus grand groupe de K-pop dans leur tournée, en charge de la photographie de ces superstars aux personnalités colorées.
Le choc des cultures lui réservera bien des surprises, et l’amour compliquera certainement son parcours.


avis

J’ai toujours lu énormément de fanfic durant mon adolescence, et j’ai également été une grande fan de K-Pop il y a quelques années. Retrouver ces deux univers dans un seul et même livre… j’étais curieuse de voir ça .

Malheureusement, cette histoire souffre de trop nombreux défauts pour mériter qu’on s’y attarde dessus. Je n’avais pas de grandes attentes mais j’espérais une histoire au moins un minimum construite, mais surtout respectueuse de certaines valeurs. Et, sincèrement, après avoir fini ce livre, je me demande encore comment est-ce qu’il a pu être publié.

Ayant lu Ce sera moi juste avant, je n’ai pas pu m’empêcher de faire un parallèle entre ces deux histoires. Mais là où Ce sera moi est une immense bouffée de positivisme et de bonne humeur malgré un aspect parfois un peu fantasmé sur la K-pop, My Korean lover n’est qu’un ramassis de tous les plus gros clichés que l’on puisse trouver sur cet univers. Sans oublier les thèmes qui sont abordés sans aucune profondeur et avec un réel manque d’humanité.

Dans les faits, j’ai l’impression que l’auteure a essayé de tout refourguer dans cette histoire, mais avec une énorme maladresse. On parle, entre autre, de suicide, de grossophobie, mais ce sont plus des attaques de la part de l’auteur que de réelle remise en question. Sans oublier les très / trop nombreux clichés dont l’auteure nous abreuve, et qui sont plus péjoratifs qu’autre chose.

Bref, oui, il s’agissait, à la base, d’une fanfic écrite que Wattpad. Je me doutais bien que ce ne serait pas le roman du siècle. Pourtant, je trouve cela inconcevable de bâcler à ce point une parution. et je me demande encore comment les éditions Hachette ont pu passer d’une pépite comme Ce sera moi à un roman si problématique avec My Korean lover


Parution : 09 septembre 2020
Éditions : Hachette
Nombre de pages : 340
Prix : 18 €
1.5

8 réflexions sur “My korean lover – Maud Parent

  1. Je suis totalement du même avis que toi, je ne comprends pas trop comment on peut passer de publier Ce sera moi à ça.
    J’étais vraiment en colère de voir que chaque page était toujours plus problématique que la précédente.
    Je n’ai pas eu la force de le finir…

    Aimé par 1 personne

    • Oui, c’est clairement le grand écart entre ces deux parutions.
      Comme toi, les premiers chapitres m’ont énervée mais je suis allée jusqu’au bout histoire que ma chronique ne soit pas biaisée. Et ça ne va pas en s’améliorant. Des reproches sur ce livre, j’en ai à la pelle, mon avis est assez vide en comparaison ^^’

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s