Aux ordres du prince — Julia London

Londres, 1845

Indépendante, fière et libre-penseuse, Eliza ne tient guère compte de l’opinion des autres, puisant dans son statut de solitaire les avantages qui lui permettent de vivre à sa guise, loin de toute convention sociale. Ainsi peut-elle seconder son père bien-aimé – Tricklebank, juge à la vue défaillante – tout en menant par ailleurs une existence paisible. Jusqu’au jour où l’une de ses recherches la conduit devant le prince héritier Sebastian d’Alucia, éphèbe lassé du luxe et de l’étiquette, qui semble faire vaciller toutes ses certitudes…

 


Par Célia Celia

Entre la série Netflix « La chronique de Bridgerton » et cette lecture, ces temps-ci, j’ai fait le plein de romance historique ! J’ai des périodes comme ça, où je n’ai envie de lire que ce genre de roman. Et là, j’y suis les deux pieds dedans.

Suite à une malheureuse aventure, Eliza est reléguée au rang de vieille fille par la haute société anglaise. Néanmoins, sa mésaventure ne l’accable pas, elle se relève et apporte une grande aide à son père qui est un juge aveugle. Mais lorsque la saison débute, elle rencontre le prince héritier Sebastian d’Alucia. Lors du séjour de celui-ci, une fâcheuse affaire va les rapprocher malgré eux.

J’ai adoré le personnage d’Eliza ! Elle est indépendante et elle ne se soucie en rien de l’opinion des autres. Elle vit comme elle l’entend sans perdre son sens de l’humour. Sebastian est quant à lui un peu plus réservé. J’ai eu du mal à le cerner au début, car il est une girouette. Avec lui soit tout est blanc, soit tout est noir. 

La romance se met lentement en place et j’ai aimé que l’auteure prenne tout son temps pour installer les sentiments d’Eliza et Sebastian. Leur histoire m’a touché, car elle est improbable, mais surtout impossible. 

Dans ce genre de romance, ce n’est pas souvent que je rencontre une intrigue secondaire qui prend autant de place. Effectivement, le côté détective des protagonistes est très prononcé et j’ai bien aimé cela.

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé me plonger dans cette romance. Rien de tel que ce roman, un plaid et un bon thé pour passer un superbe moment. 


Chronique rédigée par Célia B.

Parution : 7 décembre 2020
Éditions : Harlequin (Victoria)
Nombre de pages : 448
Prix : 7,90 €
5.0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s