La chronique des Bridgerton, tomes 5 & 6 : Eloïse & Francesca – Julia Quinn

Depuis que sa meilleure amie, Pénélope Featherington, a convolé en justes noces, Éloïse, la rebelle de la fratrie Bridgerton, s’interroge : les commères n’auraient-elles pas raison de prétendre qu’elle ne trouvera pas de mari ? Oh, elle en a reçu des propositions au fil des ans ! Elle les a toutes refusées, sous prétexte que ses prétendants n’étaient pas… parfaits. Une exigence ridicule, bien sûr.Inquiète à l’idée qu’il ne soit déjà trop tard, Éloïse reçoit à point nommé une invitation de la part de sir Phillip Crane, un veuf avec qui elle entretient une relation épistolaire. La proposition est d’autant plus audacieuse qu’il envisagerait de se remarier… Sans en souffler mot à quiconque, elle décide de se rendre chez cet homme qu’elle n’a jamais rencontré. De son côté, sa soeur Francesca file le parfait amour avec son mari, le comte de Kilmartin, dans leur château en Écosse. Elle n’imagine pas qu’un événement inconcevable va bouleverser le cours de sa vie, pour le pire et pour le meilleur.


avis

Aaah Les Bridgerton… Indéniablement LA romance historique de cette année, merci Netflix ! Comme pour beaucoup, j’ai découvert cette saga grâce à son adaptation télévisuelle. Depuis, je suis partie à la découverte des histoires de Benedict et de Colin. Mais, cette fois, place aux filles de cette grande fratrie puisque ce tome double se concentre sur les histoires d’Eloïse et de Francesca.

Avec ces deux tomes, on s’éloigne quelque peu de Londres et du reste de la famille Bridgerton. Avec Eloïse, la cinquième de la fratrie, l’héroïne nous entraine dans une sorte de fugue. Depuis que Penelope, sa meilleure amie, a épousé son frère, et que l’identité de Lady Whistledown a été dévoilé, Eloïse s’ennuie et réfléchit au mariage. Cet engagement ne l’avait jamais attirée, et elle a même repoussé toutes les demandes reçues jusqu’alors. Mais maintenant qu’elle se retrouve seule… La proposition de Sir Philip Crane, une jeune veuf, tombe alors à point nommé et, après une correspondance avec ce dernier, elle décide de le rejoindre.

Eloïse nous a habitué à agir sur des coups de tête, et ce tome sur elle ne va pas déroger à la règle. J’en attendais beaucoup sur son histoire, aimant son caractère déterminé et indépendant. Et, loin du carcan familial, Eloïse va s’épanouir, notamment grâce à ses discussions avec Philip. Elle va également apprendre à le connaitre, lui, ainsi que ses deux enfants. Mais la réalité (et sa famille) va vite la rattraper… 

Si j’ai aimé en découvrir un peu plus sur Eloïse, je ne vous cache pas que sa romance avec Philip m’a laissé de marbre. Que ce soit dans leurs échanges épistolaires, ou bien dans leurs discussions, j’ai trouvé que leurs conversations étaient assez froides, et distantes. D’un autre côté, cela s’explique de par la situation de Philip, ou le caractère réfractaire d’Eloïse. Mais, malgré tout, cela ne m’a pas plus convaincue que cela…

Concernant Francesca, j’ai véritablement découvert la sixième enfant de la fratrie ici. Il faut dire qu’elle était quasiment absente des tomes précédents, mentionnée par-ci, par-là, ou faisant quelques passages peu mémorables. C’était donc une véritable découverte, tant de son histoire que de son personnage. Et c’est son tome que j’ai le plus apprécié. 

Francesca s’est mariée par amour. Et, si elle a noué une amitié fidèle envers Michael, le cousin de son mari, ce dernier a eu un véritable coup de cœur pour elle. Elle, la femme de celui qu’il considère comme son frère. La seule femme qu’il ne pourra jamais avoir. Une histoire d’amour impossible donc… Jusqu’à ce que le destin s’en même, et que Francesca devienne veuve.

Pour autant, impossible, pour Michael comme pour Francesca, d’imaginer une quelconque relation entre eux. Par respect pour John, le mari de la jeune femme. Michael va devoir se battre, contre lui-même, contre sa loyauté envers son cousin décédé, s’il veut pouvoir épouser celle qu’il aime. Francesca, quant à elle, sait qu’elle a déjà eu droit à son mariage d’amour. Alors, un deuxième… Elle n’y pense même pas.

J’ai eu un vrai coup de coeur pour cette histoire, que j’ai littéralement dévoré. C’est, sans conteste, mon tome préféré jusque-là, et la romance qui m’a le plus séduite. Elle avait ce petit quelque chose d’ « inédit », étant donné que je découvrais vraiment le personnage de Francesca, et je l’ai adoré.

Ainsi, Julia Quinn nous dévoile des histoires singulières qui ne se ressemblent pas, même au bout de six tomes. Si Eloïse m’a moins convaincue que Francesca, je me suis tout de même régalée et j’ai adoré retrouvé l’univers des Bridgerton. Le double tome sept et huit sort d’ici peu, et je suis impatiente de retrouver la suite des aventures de cette fratrie si emblématique !


Parution : 19 mai 2021
Éditions : J’ai Lu
Nombre de pages : 768
Prix : 15.90 €

Une réflexion sur “La chronique des Bridgerton, tomes 5 & 6 : Eloïse & Francesca – Julia Quinn

  1. Il faut vraiment que je me lance dans la suite des Bridgerton !
    Je n’ai lu que le 1er tome l’année dernière et j’ai bien aimé la série aussi, mais je n’ai toujours pas acheté les tomes suivants alors que je sais que je vais apprécier de les lire quand je vois passer tous les avis sur la suite 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s