Nous sommes les étoiles – Rowan Coleman

Infirmière de nuit à l’hospice Marie Francis, Stella y côtoie de nombreux patients en fin de vie. Elle a instauré avec eux un rituel très particulier : écrire en leur nom une lettre à la personne de leur choix, qu’elle ne poste qu’après leur décès. Déclaration d’amour, confession ou même conseil pour faire fonctionner le lave-linge, Stella voit défiler sous sa plume une infinité d’instants de vie.
Une mission qui lui permet d’oublier le chagrin qui a envahit son foyer : depuis son retour d’Afghanistan, handicapé, son mari Vincent s’est enfermé dans sa douleur.
À Marie Francis, Stella fait la connaissance de Hope, jeune femme de 21 ans atteinte de mucoviscidose. Obsédée par sa faible espérance de vie, Hope passe le plus clair de son temps à lire dans sa chambre, malgré les encouragements de son meilleur ami Ben à profiter de sa jeunesse.
Et si en aidant sa jeune patiente, Stella renouait elle aussi avec le bonheur de vivre ?


avis

J’ai eu un très gros coup de coeur pour la couverture de ce roman, avant même d’en lire le résumé, qui a fini de me conquérir. Dans les temps actuels, je trouvais ça intéressant de lire un livre se passant dans le monde hospitalier, même s’il s’agissait d’une fiction.

Stella est une infirmière qui travaille de nuit dans un service de l’hôpital qui l’amène à être au contact de nombreux patients condamnés. Parmi les patients de Stella, on y trouve Issy, une adolescente ayant un cancer assez avancé, Grace, une personne âgée qui s’est éloignée de son fils, ou encore Hope, qui se bat contre la mucoviscidose. Dans cette histoire, c’est autant l’histoire de Stella que celles d’Issy, Grace et Hope que nous découvrons. Trois histoires différentes, mais qui, finalement, sont toutes liées.

L’hôpital est une véritable bulle pour Stella. Depuis que son mari est revenu d’Afghanistan, ce dernier s’est énormément éloigné d’elle. Stella sent son bonheur la fuir, tout comme elle sent que son mariage ne tient plus qu’à un fil. Mais, malgré ses propres difficultés, Stella fait tout pour apporter de la joie de vivre auprès de ses patients.

Elle va ainsi leur proposer d’écrire leurs « dernières lettres » à leurs proches, une lettre qu’elle ne leur remettra qu’après leur mort. Ces lettres sont disséminées tout au long du roman et sont, tour à tour, drôles, touchantes et poignantes, pleines d’amour, de regrets, de toutes les choses qu’on aimerait pouvoir dire à ses proches quand on sent notre dernière heure arriver. Et c’est cette possibilité-là que va offrir Stella à ses patients.

Malgré l’omniprésence de l’hôpital, ou encore de la mort, ce livre est une très belle histoire, plein d’amour, d’espoir, et d’ondes positives, avec un magnifique message. En se penchant sur la mort et autres souffrances, l’autrice nous rappelle que nous devons parfois nous battre pour avoir l’avenir que nous souhaitons. Nous battre aussi pour ceux que nous aimons. Malgré quelques longueurs, j’ai beaucoup aimé cette histoire !


Parution : 02 juin 2021
Éditions : Bragelonne
Nombre de pages : 384
Prix : 18,90 €
4.0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s