La chronique des Bridgerton, tomes 7 & 8 : Hyacinthe & Gregory– Julia Quinn

Décidément, la famille Bridgerton alimente encore les ragots mondains. La cadette, Hyacinthe, que son franc-parler a écarté des listes de filles à marier, se pique de la langue de Dante et se lance dans la traduction d’un journal intime italien, très osé, aidé par ce dangereux don juan de Gareth Saint-Clair ! Gageons que cette étonnante association aboutira à un chef d’oeuvre… Quant au dernier de la famille, Gregory, c’est un irrécupérable idéaliste qui croit toujours au grand amour. Il a jeté son dévolu sur la ravissante lady Hermione Watson. Mais cette dernière aime ailleurs… Qu’à cela ne tienne ! Gregory a tout son temps et le soutien inconditionnel de la spirituelle Lucinda Abernathy…


avis

Je continue ma découverte de la grande saga de Julia Quinn, La chronique des Bridgerton, avec la lecture de ce double tome regroupant les livres 7 et 8 de la série. L’occasion, donc, de faire connaissance avec Hyacinthe et Gregory, les derniers membres de la fratrie.

Je me régale toujours autant avec cette série, même si j’ai l’impression qu’il me manque la petite touche d’originalité que la présence de Lady Whistledown apportait. Depuis que l’identité de cette dernière a été dévoilée, la série est devenue une simple saga de romance historique même si, il faut l’avouer, c’est toujours un régal de retrouver les membres de la famille Bridgerton, qui s’est considérablement agrandie depuis le premier tome, au gré des mariages et des naissances.

Gregory et Hyacinthe sont deux personnages qu’on ne voyait que très peu, je trouve, dans les précédents tomes. J’étais donc très curieuse à leur propos, tant par la possibilité de découvrir leur romance que par la possibilité d’apprendre à les connaître bien plus que ce que j’avais seulement entr’aperçu jusque là.

Et j’ai eu, une nouvelle fois, un vrai coup de coeur pour ces deux récits. Surtout pour celui concernant Hyacinthe, que j’ai trouvé plus pétillant, plus frais et aussi plus drôle. Gareth est également un personnage que j’ai adoré, et leur duo marche superbement bien !

Concernant Gregory, son histoire était somme toute assez classique. Mais j’ai beaucoup aimé la façon dont il est conscient de sa recherche dans le Grand Amour. Car, avec autant de frères et sœur ayant, chacun, fait des mariages d’amour, il attend son tour avec impatience. Mais, à trop rechercher les symptômes du coup de foudre à chaque nouvelle rencontre, son coeur pourrait se fourvoyer…

En définitive, c’était un vrai plaisir de retrouver cette grande famille, et je suis assez triste de me dire qu’il s’agissait du dernier tome. Et j’espère que les éditions J’ai Lu publieront le tome neuf, qui permet de retrouver l’ensemble des personnages vingt ans plus tard, pour clôturer parfaitement cette série.


Parution : 07 Juillet 2021
Éditions : J’ai Lu
Nombre de pages : 768
Prix : 15.90 €

Une réflexion sur “La chronique des Bridgerton, tomes 7 & 8 : Hyacinthe & Gregory– Julia Quinn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s