Un sort si noir et éternel – Brigid Kemmerer

couv62622297

Un soir, dans les rues de Washington, Harper, 17 ans, est témoin d’une tentative d’enlèvement. Faisant fi du danger, la jeune femme, partiellement handicapée, s’interpose. Mais le kidnappeur lâche sa première proie et, après avoir maîtrisé Harper, l’emmène avec lui…

D’un coup de baguette magique, ou presque, Harper bascule dans un autre monde. Elle découvre un lieu qui a tout du château de conte de fées : orchestre sans musiciens, cuisine enchantée et, bien sûr, prince beau et énigmatique. Prince maudit, en vérité.

Coincé dans un automne éternel, le prince Rhen cherche à débarrasser son peuple d’une créature sanguinaire. C’est pour briser le sort qu’il ordonne au commandant Grey d’enlever des jeunes femmes, saison après saison… Mais ce qu’il ne dit pas, c’est qu’il est lui-même ce monstre assoiffé de sang. Pour rompre la malédiction, il doit se faire aimer avant le début de l’hiver, avant qu’il ne se remette à tuer… Rien de plus aisé, en apparence, pour ce jeune homme séduisant. Pourtant, aucune des centaines de jeunes femmes avant Harper n’a succombé à son charme.


avis

Voilà un des romans que j’attendais le plus depuis son annonce, il y a plusieurs mois, par les éditions Rageot. Il faut dire que j’avais adoré deux autres romans de l’autrice, mais j‘étais curieuse de la retrouver dans un univers fantastique cette fois. Et puis, comment ne pas craquer devant une telle couverture ?

Tandis qu’elle fait le guet pour son frère, obligé de tremper dans des affaires louches pour assurer leur survie, Harper observe une femme se faire agresser. Elle décide donc de lui porter secours mais, rapidement, l’agresseur se retourne contre elle. A son réveil, Harper se retrouve dans ce qui semble être un autre monde. Elle est « hébergée » dans un étrange château dans lequel une fête perpétuelle perdure malgré l’absence de ses habitants. La nourriture se regénère chaque jour, et la musique est jouée sans cesse. Seuls deux habitants y habitent : le prince du royaume, Rhen, ainsi que son chef de la garde, Grey, qui n’est autre que l’agresseur qu’Harper a tenté de combattre.

Harper est donc dans un monde inconnu. Un monde dans lequel le château du royaume d’Emberfall semble frappé d’une malédiction, et où évolue une mystérieuse bête qui décime tous ses habitants…

J’ai adoré l’environnement mis en place par l’autrice ici. Tout le mystère qui plane autour de ce château, mais aussi dans le royaume d’Enderfall que dirige le prince Rhen, sont très bien amenés et nous poussent à vouloir en découvrir plus encore. J’avoue être quelque peu frustrée par le fait que j’aurais aimé découvrir un peu plus le château mais, en dehors de cela, j’ai été émerveillée par ce que j’ai découvert, par la richesse que donne Brigid Kemmerer à chaque petit détail, et par la façon dont l’intrigue est amenée. 

Une nouvelle fois, l’autrice m’a régalée de personnages imparfaits, loin des standards que l’on retrouve habituellement, mais que l’on prend plaisir à découvrir et à apprendre à aimer. Une héroine boiteuse, un héros qui montre ses faiblesses et qui ne se met pas vraiment en valeur… J’ai vraiment adoré le fait que l’on s’éloigne vraiment des archétypes habituels dans le genre. Sans oublier la dynamique entre eux. Harper, Rhen et Grey forment un trio explosif, en actions et en paroles. J’ai adoré toutes les interactions entre eux, parfois drôles, parfois tendues, mais toujours aussi délicieuses, et c’était vraiment superbe de les voir interagir ensemble.

Concernant l’histoire, j’ai été stupéfaite par tout ce que j’y ai découvert. Impossible de ne pas faire le rapprochement avec deux autres séries : Un palais d’épines et de roses  ainsi que Le prince cruel. Nous sommes ici dans une réécriture du conte de la Belle et la Bête, et j’ai beaucoup aimé la façon dont Brigid Kemmerer revisite cette histoire, mélangeant des éléments du merveilleux, mais aussi de l’horreur via la bestialité de la Bête. C’était déstabilisant, mais aussi très cohérent, et je me suis très vite immergée complètement dans cette histoire !

En définitive, j’ai tout aimé dans cette histoire. Cette réécriture de conte est très réussie, j’ai adoré chercher les éléments empruntés à l’histoire originale tout en découvrant un imaginaire fantasy riche et surprenant. Ajoutez-y des personnages imparfaitement parfaits et vous obtiendrez une histoire unique et addictive qui vous emporte dès les premières pages…


Parution : 8 septembre 2021
Éditions : Rageot
Nombre de pages : 689
Prix : 19,90 €
5.0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s