The Remnant chronicles, tome 1 : The kiss of deception – Mary E. Pearson

Lia est princesse de Morrighan, un royaume englué dans ses traditions. En tant que première née de sa famille, elle doit épouser un prince dont elle ne sait presque rien et qu’elle n’a jamais rencontré… Mais leur union est capitale pour la bonne entende de leur deux royaumes.
Pour fuir ce destin tracé pour elle et la vie étriquée qui l’attends, Lia s’enfuit le matin de ses noces pour commencer une nouvelle vie dans l’anonymat le plus complet.

Mais on n’humilie pas deux royaumes impunément…
Les émissaires de son père se lancent sur sa piste. Le prince éconduit est bien décidé à la retrouver. Et un mystérieux assassin envoyé par un royaume tierce se lance à sa recherche.

Lia ne sait pas qu’elle est traquée. Et quand deux hommes font irruption dans sa nouvelle vie, elle ignore que l’un deux est le prince, et l’autre l’assassin.
Lia court un grave danger. Mais elle pourrait bien aussi tomber éperdument amoureuse et percer à jour les secrets et les complots qui gangrènent les royaumes.


avis

Je suis littéralement tombée amoureuse des romans de Mary E. Pearson depuis ma découverte de Vow of thieves. Cette première duologie étant terminée, je suis ravie de découvrir la série ayant servie de préquel à tout cet univers !

Refusant d’épouser le prince de Dalbreck, qu’elle n’a jamais rencontré, la princesse Lia, fille ainée du roi de Morrighan, décide de s’enfuir vers Terravin, en compagnie de sa servante Pauline. Nouvelle vie, nouveau statut, Lia se sent libre et mène désormais une vie de simple serveuse dans une auberge. Jusqu’à l’arrivée de deux jeunes hommes mystérieux, désireux de passer quelques temps dans cette même auberge… Car l’un des deux est le prince qu’elle a fui, déterminé à rencontrer cette princesse qui l’a traité de lâche, et l’autre un assassin chargé de la tuer rapidement afin de déclencher une guerre…

Nous sommes donc en présence du préquel de Dance of Thieves et, sans surprise, ce premier tome souffre de quelques défauts liés à un premier tome. Une princesse en fuite, un prince et un assassin lancés à sa recherche… ? Autant vous dire que le début du roman ne se démarque pas vraiment de tant d’autres. On apprend à connaitre Lia, on découvre sa vie aux côtés de Pauline, mais aussi son esprit rebelle, son envie de liberté, sans oublier la façon dont son capricieux destin la rattrape malgré tout.

Rafe et Kaden lui tournent tous les deux autour. Avec Rafe, c’est une sorte de coup de foudre et, doucement, ils vont apprendre à se connaitre. Quant à Kaden, Lia se lie très vite d’amitié avec lui. Sans savoir que tous les deux lui cachent leurs réels desseins. Mais qui est le prince ? Qui est l’assassin ? Même le lecteur ne le sait pas, et c’est quelque chose que j’ai beaucoup aimé, cherchant des indices dans les attitudes de l’un et de l’autre.

L’histoire aurait donc pu être assez banale, un brin divertissante, mais elle arrive à se démarquer par la façon dont les points de vue des narrateurs sont utilisés. Je n’aime pas les narrateurs multiples en temps normal, mais je dois avouer que Mary E. Pearson fait partie de ces rares auteurs avec lesquels ça ne me pose absolument aucun problème.

Et puis, Lia va se faire kidnapper par l’assassin. Et c’est là que l’histoire va prendre un second souffle, tandis qu’elle traverse les terres en mauvaise compagnie. J‘ai alors retrouvé tout ce que j’avais adoré dans la duologie Vow of thieves. Actions, suspens et autres rebondissements m’ont régalée, et j’ai encore plus  apprécié cette histoire à partir de ce moment-là.

Pour autant, les personnages m’ont moins convaincue. Lia  arrive à tirer son épingle du jeu, malgré son côté « tête brulée », elle reste assez réfléchie et touchante par moment, et j’ai beaucoup aimé tous les aspects de sa personnalité. Je reste beaucoup plus mitigée par les protagonistes masculins. Rafe et Kaden manquent clairement de personnalité, entre le prince qui poursuit sa princesse sans même savoir pourquoi, et l’autre, voleur aguerri, qui se laisse facilement embobiner… Clairement, ça pêchait pas mal de leur côté.

En définitive, j’ai beaucoup aimé retrouver la plume de Mary E. Pearson avec ce livre qui reprend l’univers que j’avais tant aimé dans Vow of thievesThe Kiss of deception ayant été publié avant, il n’est pas utile d’avoir lu l’autre duologie avant de se lancer dans cette nouvelle série. Pour ma part, malgré quelques défauts, j’ai adoré me replonger dans ce monde et en découvrir tout un nouveau pan. Ce fut une jolie surprise, et j’ai hâte d’en lire la suite !


Parution : 03 septembre 2021
Éditions : La martinière J Fiction
Nombre de pages : 407
Prix : 20 €
4.0

2 réflexions sur “The Remnant chronicles, tome 1 : The kiss of deception – Mary E. Pearson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s