Kushiel, tome 1 : La marque – Jacqueline Carey

Phèdre nô Delaunay a été vendue par sa mère alors qu’elle n’était qu’une enfant.
Habitant désormais la demeure d’un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l’histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout…
les arts du plaisir.
Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d’elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes.
Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque.
Or, lorsqu’elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d’Ange, elle n’a d’autre choix que de passer à l’action.
Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d’embûches, qu’il lui faudra mener jusqu’au bout pour sauver son peuple.


avis

Kushiel est une série qui m’a toujours intriguée, en ayant entendu parler pour la première fois il y a près d’une dizaine d’années (!), à l’époque où les tomes étaient quasiment introuvables. Alors, lorsque j’ai vu que les éditions Bragelonne procédaient à une (très belle) réédition, je me suis dit qu’il était enfin temps, pour moi, de partir à la découverte de cet univers.

Le destin de Phèdre aurait pu être tellement différent, si sa beauté physique n’était pas altérée par un défaut : une tâche rouge dans sa pupille, faisant d’elle une descendante de la maison Kushiel. Vendue par sa mère alors qu’elle n’était qu’une enfant, Phèdre va être élevée dans les intrigues politiques, et va apprendre à observer, à écouter ce qui l’entoure. Mais elle va également découvrir que son don, son appartenance à la lignée des Kushiel, la rend rare et inestimable, et va faire d’elle la plus célèbre des courtisane…

Ayant déjà entendu parler de cette saga, je savais donc à quoi m’attendre. Et, pourtant, j’ai été assez surprise par ce que j’ai découvert. Entre érotisme, jeux de cours et intrigues politiques, l’histoire est extrêmement riche dans un univers de fantasy mêlant religion et magie. Ce mélange m’a, d’ailleurs, pas mal déroutée au départ mais, plus l’histoire avançait, plus je prenais connaissance des spécificités de cet univers, et plus je trouvais que c’était parfaitement bien équilibré par l’autrice.

Ainsi, malgré ses mille pages, Kushiel est une lecture assez rapide et très bien rythmée. Typiquement ce genre de livre dont on veut lire un chapitre ou deux, et on se retrouve avec trois cents pages de lues. L’intrigue politique, l’action rythmée et constante, et la construction assez incroyable de ce monde n’ont fait qu’attiser encore plus mon intérêt au fur et à mesure que j’avançais dans le roman.

J’étais un peu plus inquiète par le côté érotique/BDSM de l’histoire. Phèdre étant une Kushiel, elle trouve un plaisir immense dans la douleur. Mais Jacqueline Carey ne nous noie pas de passages érotiques superflus. Elle ne nous inonde pas non plus de détails gratuits comme je le craignais, ce qui fait que ces passages s’intègrent parfaitement bien au récit, ainsi qu’au monde que l’autrice a créé, là aussi dans un parfait équilibre qui évite à ces passages de tomber dans le dégradant.

L’autrice a également créé un grand nombre de personnages et chacun d’entre eux possède sa propre personnalité, ainsi que sa propre histoire. Phèdre, notre héroïne narratrice, ne raconte donc pas seulement ce qui lui est arrivé, car il y a tellement de personnages autour d’elle qui font partie de son histoire qu’elle se doit de raconter la leur également. Et c’est probablement ce que j’ai le plus aimé dans ce livre, la façon dont l’autrice joue avec tous les personnages qu’elle a créé et les développe tous. 

En définitive, j’étais curieuse de pouvoir enfin découvrir cette série dont j’avais entendue parler il y a si longtemps, tout en étant un peu craintive sur l’histoire que j’allais y découvrir. Mais j’ai été très agréablement surprise par la façon dont l’autrice a parfaitement bien équilibré son roman, qui se lit d’une traite malgré sa longueur. C’était une lecture amusante, divertissante mais pas trop légère. Complexe mais pas ennuyeuse. Un très bon mélange entre intrigue complexe et de grands personnages. Définitivement une grande fantasy épique que je ne peux que vous conseiller si vous aimez ce genre !


Parution : 06 octobre 2021
Éditions : Bragelonne
Nombre de pages : 992
Prix : 17,90 €
4.0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s