Le silence des vaincues – Pat Barker

Elle était reine. Briséis de Lyrnessos, vénérée et respectée. Mais, hors des murs du palais, la guerre de Troie fait rage et bientôt la cité de Lyrnessos tombe sous les assauts grecs. En quelques heures, Briséis voit son mari et ses frères massacrés ; de reine, elle devient esclave. Un trophée parmi d’autres pour l’homme qui l’a conquise : le divin Achille dont les générations futures chanteront les exploits.

Briséis doit alors choisir : se laisser mourir ou survivre pour raconter son histoire. L’histoire de la femme par laquelle la guerre de Troie a basculé.

Et avec elle, après 3000 ans de silence, ce sont les voix de toutes les femmes laissées muettes par l’Histoire qui s’élèvent. Esclaves, prostituées, guérisseuses, effacées au profit des faits d’armes des guerriers.

Avec une précision historique remarquable et un style dans la plus pure tradition homérique, Pat Barker fait naître sous nos yeux une Iliade féminine magistrale.


avis

La grande fan de mythologie antique que je suis était très intriguée par le résumé de ce livre, qui mettait en avant une femme bien connue dans le mythe d’Achille, mais dont, finalement, on ne sait pas grand chose : Briséis.

Derrière chaque grand mythe se cache une ou plusieurs femmes. Mais, étrangement, tandis que les hommes sont auréolés de gloire et de faits d’armes, à travers des batailles épiques, se battant pour l’amour ou l’honneur, ces femmes sont bien transparentes. Elles sont là, invisibles, comme des faire-valoir, des trophées mettant en valeur les hommes. Mais ces femmes ont vu, elles ont vécu la même histoire, mais d’une façon bien différente. 

En donnant la parole à Briséis, Pat Barker met enfin en lumière ces personnages féminins qui jalonnent chaque grand mythe antique.

Briséis était reine de Lyrnessos. Mais, en pleine guerre de Troie, sa ville est pillée par le grand Achille, qui tuera son mari et ses frères sous ses yeux. Être une femme dans une ville ayant perdue la guerre n’est pas un rôle enviable, bien au contraire. Briséis sait ce qui les attendent, elles et les autres femmes et fillettes de Lyrnessos. Elle n’est donc pas surprise d’être offerte en trophée à Achille, celui qui a été le bourreau de sa vie brisée.

A travers le regard de Briséis, l’autrice dévoile le destin de ces femmes dont la vie se retrouve bouleversée à cause de ces « grands hommes ». Faites esclaves, Pat Barker ne passe aucun détail sous silence, sans pour autant tomber dans le voyeurisme, ni le pathos. Car, il ne faut pas se mentir, derrière ces mythes se cache une part de réalité, et celui de ces femmes a fortement dû ressembler à ce que nous dévoile l’autrice.

Mais la plume de Pat Barker est parfaite, dans le sens où, malgré ce que Briséis – et les autres femmes esclaves – doit traverser, on voit toute sa volonté. Elle ne va pas faire de grands éclats, on pourrait même dire qu’elle se laisse porter, d’abord apathique, puis prenant chaque jour comme il vient. Elle fait son petit bout de chemin ainsi, elle ne changera pas le cours du destin, mais elle écrira son histoire, sa vie, même si elle n’en contrôle plus grand chose. Et c’est cette volonté derrière la fatalité de son statut d’esclave, de femme trophée, que Pat Barker décrit parfaitement.

« Le silence sied aux femmes », nous dira Briséis. Elle ne pouvait pas avoir plus raison. Souvent muettes dans les grands mythes antiques qui ont traversé le temps et les époques, elles étaient pourtant là. Elles ont vu, elles ont vécu, et auraient eu bien des choses à nous dire également. Grâce à Pat Barker, Briséis a pu raconter son histoire, entremêlée avec celle d’Achille, de Patrocle, et de cette grande guerre de Troie. Mais Briséis permet également à Ritsa, Iphis, Uza, Chryséis, et tant d’autres encore, de montrer qu’elles ont existé, elles aussi. Et, après tant d’années de silence, c’était un vrai plaisir de d’entendre ce qu’elles avaient à nous dire…


Parution : 19 Janvier 2022
Éditions : J’ai Lu
Nombre de pages : 384
Prix : 8,30 €
4.0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s