Vampires, lycans, gargouilles, tome 1 : Dratos – Laurann Dohner

Dusti et sa soeur Batina ont failli perdre la vie dans un accident d’avion alors qu’elles se rendaient pour la première fois au chevet de leur grand-père distant. Leur salut n’est dû qu’à l’intervention de deux inconnus, qui se révèlent bientôt être de dangereux ravisseurs persuadés que leur grand-père est un monstre sanguinaire, hybride de vampire et de lycan. Drantos et Kraven avaient pour mission d’éliminer la menace qui pèse sur leur clan, mais lorsque celle-ci se révèle n’être que deux femmes qui ignorent tout de leur guerre secrète, ils doivent revoir leur projets, décidés à les protéger envers et contre tout. Bientôt séparée de sa sœur, Dusti s’enfonce dans les profondeurs glacées de l’Alaska, accompagnée de l’énigmatique Drantos. Leur alliance pour la survie devient très vite une relation plus trouble et dangereuse encore…


avis

Je suis toujours ravie à l’idée de pouvoir découvrir une nouvelle série de bit-lit. C’est un genre que j’affectionne tout particulièrement et que j’aime retrouver de temps à autre. J’étais donc curieuse à l’idée de découvrir cette nouvelle série surtout que, vu le titre, on allait y retrouver des gargouilles, des créatures que l’on ne croise pas si souvent…

Dusti et sa sœur Bat sont en chemin pour retrouver leur grand-père en Alaska lorsque leur avion s’écrase. Elles ne doivent leur survie que grâce à Dratos et Kraven, deux hommes étranges qui semblent avoir pour mission de les enlever pour les soustraire à l’autorité de leur grand-père, cet homme qui avaient pourtant toujours méprisées. Ce que les deux femmes ignorent, c’est qu’il semblerait qu’elles ne connaissent rien de leur véritable nature, ni celle de leur grand-père. Et encore moins celle de Dratos et de Kraven.

On ne va pas se mentir, l’intrigue générale reprend tous les grands clichés du genre, sans aucune surprise. Laurann Dohner reprend les codes de la littérature bit lit et ne s’en éloigne que très peu. Une héroine qui n’a pas sa langue dans sa poche, un héros qui est le mâle alpha par excellence, et un lien improbable qui se tisse entre eux. Le tout dans un univers où vampires, lycans et gargouilles vivent cachés des humains. Mais cela ne m’a dérangée plus que cela, puisque c’était exactement le genre d’histoire que je m’attendais à découvrir.

Non, ma grande déception vient d’autre chose.

Car, malheureusement, il y a eu, pour moi, un énorme problème au niveau de la traduction. Sincèrement, le vocabulaire utilisé était tellement ahurissant, vieux jeu, et surement plus employé depuis les années 2000, que ça a rendu tout le texte complètement lunaire. Je citerai, pêle-mêle, des mots employés plusieurs fois, comme « Mazette », « Bigre », « battoir », « mandrin », « vieux chameau »,  ou encore l’héroïne qui appelle constamment son âme-sœur « mon grand » (personnellement, je n’ai jamais vu ce terme employé dans un cadre romantique…). Et, plus magique encore : « J’en ai bavé des ronds de chapeau. »

Non, définitivement non. Cette traduction a plombé toute ma lecture. Je n’ai jamais vu des termes, des expressions, un vocabulaire aussi désuet en lisant un roman, pourtant écrit en 2015 ! Et là, oui, c’est un gros problème de traduction. J’en venais à lever les yeux au ciel constamment, complètement atterrée par des mots appartenant à un autre siècle, et n’arrivant même plus à me focaliser sur l’histoire. Une catastrophe.

En définitive, l’idée de départ de cette nouvelle série était plutôt pas mal, avec ce mélange entre vampires, lycans et gargouilles, permettant de développer un univers assez attirant renouvelant quelque peu ces créatures mythiques. Malheureusement, la traduction est complètement ratée, utilisant un vocabulaire non-adapté à ce genre littéraire, et ne faisant qu’alourdir dialogues et narration. Sincèrement, je suis curieuse de lire la suite de cette série, et d’en apprendre plus sur Bat et Kraven. Mais, si la traduction reste la même, je ne subirai pas ce supplice une seconde fois.


Parution : 16 mars 2022
Éditions : Milady
Nombre de pages : 501
Prix : 7,90 €
2.0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s