Le tribut des dieux, tome 1 : Octavia – Bleuenn Guillou

Qu’ils renaissent de mes mensonges…

Dans ce monde où les magiciens sont élus par les dieux, on croit ces derniers immortels. Il n’en est rien  : tous les cent ans, chaque dieu choisit l’héritier qui prendra sa place. Une lutte intestine oppose ceux qui ambitionnent l’immortalité et ceux qui la proscrivent… Loin de ce combat, Octavia fait sa rentrée à l’Académie de magie. Avec une seule idée en tête : trouver un moyen de ressusciter sa famille, morte dans l’incendie qui a détruit leur maison. Et pour cela, elle est prête à tout. Y compris à passer un pacte avec le dieu maya du sacrifice humain et de la guerre. Enfermée dans sa souffrance et obsédée par sa quête, multipliant les mensonges, Octavia ignore les véritables intentions du dieu et les enjeux qui la dépassent…


avis

J’étais très curieuse lors de la découverte de ce livre. J’adore la fantasy, surtout lorsqu’elle met en évidence la mythologie. Alors, en lisant le résumé, j’étais très intriguée par cette histoire qui mélangeait les dieux de plusieurs panthéons.

Dans ce monde, les dieux semblent immortels. Pourtant, ce n’est qu’une impression puisque, en réalité, ces derniers reviennent sur Terre tous les cent ans afin de chercher leur héritier parmi la partie de la population dotée de pouvoirs magiques.

Octavia, elle, est loin de toutes ses préoccupations. Elle a rejoint l’Académie afin d’atteindre son but : réussir à faire revenir à la vie toute sa famille qui a péri. Elle est prête à tout pour cela, y compris se lier à un dieu maya en échange d’un petit « quelque chose »

J’étais très intriguée par le personnage d’Octavia, cette anti-héroïne en plein deuil qui n’arrive pas à se remettre de la disparition de sa famille. Elle est prête à tout pour ne plus avoir à vivre avec cette douleur, même si cela doit lui faire accomplir des choses horribles. Elle va entraîner ses amis dans cette quête, sans se soucier d’autre chose que d’atteindre son but, par n’importe quel moyen.

On ne peut donc pas faire plus détestable qu’Octavia, et cet aspect-là de son personnage m’a autant plu qu’il m’a également rebutée. J’aimais la façon dont le deuil est abordé avec elle, avec douleur et violence, sans que l’autrice n’enjolive les choses. Et c’était génial. Pour autant, cela pousse Octavia à faire des choses proches de la stupidité, et ça m’a agacée à de nombreuses reprises. Elle est obnubilée par son objectif à atteindre, et pense avoir le contrôle de la situation, mais ne se rend pas compte que cette impression n’est qu’une illusion.

L’énorme point positif de ce premier tome reste son univers. Et, sincèrement, j’aurais aimé en apprendre plus encore. En mélangeant les panthéons divins de nombreuses mythologies aussi différentes les unes que les autres (japonaises, maya, slaves, greco-romains, etc.), j’avais peur que tout soit un peu trop fouilli, mais j’ai trouvé, à l’inverse, que l’autrice a fait un travail de dingue en rendant son univers très complet et très complexe, sans qu’il n’en devienne incompréhensible. Tout est bien pensé, rien n’est laissé au hasard, et c’est une partie de l’histoire qui m’a tout simplement enchantée.

Pour le reste de l’intrigue, je suis un peu plus perplexe. J’avais deviné, dès le départ, la plupart des retournements de situation qui surviennent dans le livre, et ça m’a quelque peu empêchée de profiter à fond de l’histoire. Il y a un vrai potentiel avec ce roman, et je reste un peu sur ma faim car l’intrigue reste un peu trop convenue. Et j’aurais aimé également plus de développement quant aux personnages secondaires car ils sont bien trop peu développés et je n’ai pas du tout réussi à m’attacher à eux.

En définitive, Le tribut des dieux est un premier tome à l’univers surprenant qui m’a captivée dès les premières pages. L’autrice nous plonge dans une atmosphère sombre et sanglante qui interpelle et donne irrémédiablement envie au lecteur d’en découvrir plus. Pour autant, je trouve dommage que l’intrigue reste un brin trop classique, et que les personnages ne soient développés qu’en surface, ce qui m’a empêchée de m’intéresser réellement à eux. Cela reste un bon premier tome, et je serais curieuse de voir comment l’autrice va développer la suite de son histoire dans les prochains livres !


Parution : 11 mai 2022
Éditions : Hachette
Nombre de pages : 464
Prix : 19 €
4.0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s