Ma vie avec les Walter Boys – Ali Novak

C’est une blague, j’espère. Non seulement Katherine, ma nouvelle tutrices douze gosses, mais ce sont tous des garçons. C’est la cata.

Je ne sais absolument rien des garçons, moi ! Pas de frère, pas de petit ami, et une scolarité dans une école privée pour filles.

Comment vais-je survivre dans une maison pleine de testostérone ? Loin des gratte-ciels de New York qui me protégeaient, je me sens seule, nue et vulnérable.

Le Colorado est très beau, et je ferai mon possible pour m’adapter, mais une chose est sûre : ça ne sera jamais mon foyer.


avis

Lorsqu’un incident vient bouleverser la vie quasi parfaite de Jackie, cette dernière est contrainte d’aller vivre chez Katherine, la meilleure amie de sa mère. Sauf que personne ne l’avait prévenue que Katherine était également la mère de douze enfants. Onze garçons et une fille « garçon manqué », qui vont semer le chaos dans la vie de Jackie et rendre son quotidien totalement imprévisible…

Je vous laisse un peu imaginer l’ambiance dans la maison où débarque Jackie. Une maison avec douze autres enfants, alors que Jackie aimerait tout simplement se focaliser sur ses études… Le changement est total pour la jeune fille, qui était à des années-lumière de s’imaginer cela ! Mais les Walter sont tout simplement adorables, et pas seulement les enfants, et j’ai vraiment aimé toute la dynamique et tout l’amour qui se dégage de cette famille.

Pour les personnages, je ne vous cache pas que c’était compliqué. Avec les douze enfants de Katherine, j’avais un peu de mal à suivre qui était qui tout au long de l’histoire, même si l’autrice arrive quand même a donner à chacun une personnalité qui lui est propre. Et, sans surprise, j’ai eu plus d’affinité avec certains qu’avec d’autres. J’ai eu l’impression que quelques uns étaient moins travaillés, et que l’autrice tombait un peu trop dans les stéréotypes avec eux. Notamment Jackie, qui collait un peu trop à l’image de la fille de la ville qui débarque en pleine campagne, avec tous les clichés qui vont avec…

L’intrigue, quant à elle, est pleine de douceur mais légèrement prévisible, même si cela reste une lecture agréable à lire, toute mignonne, parfaite pour la période estivale, mais pas seulement. Je suis plus mitigée sur la fin, qui m’a parue trop précipitée. Je ne sais pas trop, mais j’aurais aimé soit un autre dénouement, soit plus de chapitres pour mieux comprendre, pour mieux terminer l’histoire.

Dans tous les cas, j’ai quand même bien aimé cette lecture. C’était une histoire légère et rapide, mignonne et pleine de moments amusants. La vie avec les Walter boys n’est pas de tout repos, et il y a vraiment eu des moments où j’ai éclaté de rire devant ce qu’ils disaient et/ou faisaient. La fratrie est experte en farce en tout genre, et c’était vraiment agréable de découvrir tout cela !


Parution : 15 juin 2022
Éditions : Hachette
Nombre de pages : 425
Prix : 18 €
3.5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s