The dead and the dark – Courtney Gould

Il se passe des choses étranges et terribles à Snakebite, Oregon. Des adolescents disparaissent, et tous les soupçons se portent sur les chasseurs de fantôme les plus populaires de l’écran, qui viennent de débarquer en ville.

Leur fille Logan comprend vite que si elle veut les innocenter, elle va devoir mener l’enquête de son côté. Car depuis leur arrivée à Snakebite, ses pères semblent multiplier les secrets…

De son côté, Ashley, la petite amie du premier garçon à avoir disparu, croit sentir son fantôme la suivre… et comprend que la mystérieuse Logan est peut-être la seule qui puisse l’aider à obtenir des réponses.

Unissant leurs forces pour tenter de découvrir quels êtres hantent Snakebite, les deux adolescentes découvrent, au fil de leur enquête, des vérités sur la ville, sur leurs propres familles et sur elles-mêmes, auxquelles ni l’une ni l’autre n’était préparée. Tandis que le danger s’intensifie, ce qui naît entre elles pourrait bien être une lumière au milieu des ténèbres…


avis

J’aime beaucoup les histoires d’esprits et de fantômes. Alors, à la lecture de ce résumé, j’étais très curieuse de découvrir ce roman !

Logan a grandi en déménageant de ville en ville pour suivre ses deux pères, Alejo et Brandon, de célèbres chasseurs de fantômes qui possèdent leur propre émission. Mais, cette fois, c‘est à Snakebite qu’ils posent leurs valises, une petite ville dans laquelle Alejo et Brandon ont grandi, et où Brandon s’est installé déjà depuis plusieurs mois en attendant l’arrivée d’Alejo et de Logan. Mais Logan va découvrir qu’ils sont loin d’être les bienvenus en ville, surtout depuis que des adolescents ont disparu peu après la venue de Brandon…

La prise en main a été quelque peu délicate au début de l’histoire, le temps de bien assimiler toutes les notions relatives à l’aspect paranormal du texte, fantômes and co…  Mais j’ai beaucoup aimé la façon dont l’autrice pose tout cela, avec une plume douce qui arrive pourtant à nous faire ressentir l’urgence qu’il y a derrière toute cette histoire. Et j’ai été très vite embarquée dans cette histoire pleine de secrets et de mystères, aux cotés de Logan et d’Ashley.

Je suis plus mitigée par tout le côté « policier » du roman. Même si c’est un genre que je n’affectionne pas particulièrement, il n’empêche que j’ai trouvé que la façon dont la police de Snakebite essayait de résoudre l’affaire de la disparition des adolescents était assez tirée par les cheveux et complètement illogique. Et ça m’a vraiment dérangé, car ça enlève une certaine logique au récit, qui manque de cohérence par moment.

Pour le reste, The dead and the dark est surtout une histoire d’amour, familial comme romantique, sur fond d’enquête paranormale. Et l’aspect paranormal est bien celui qui m’a le plus enchantée. La romance reste équilibrée par rapport à l’intrigue, se construisant doucement sans prendre le pas sur le reste, tout en gardant son importance. Et j’ai trouvé que l’autrice abordait parfaitement les thèmes de l’homophobie dans cette petite ville des Etats-Unis.

En définitive, je suis complètement sortie de ma zone de confort avec ce livre. J’ai vraiment adoré les personnages, ainsi que la dynamique familiale, tout comme l’ambiance sombre du roman et l’histoire, mystérieuse et intrigante. J’ai également beaucoup aimé le rythme et la façon dont toute l’histoire est construite, faisant petit à petit allusion à certains secrets avant la grande révélation finale, qui était elle aussi bien trouvée. Une jolie surprise !


Parution : 08 juin 2022
Éditions : Castelmore – Collection Fibs
Nombre de pages : 384
Prix : 16,90 €
4.0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s