Seul un monstre…, tome 1 – Vanessa Len

Pour Joan Chang-Hunt, les vacances s’annoncent idylliques. Elle est bien décidée à savourer tranquillement son séjour dans la famille un peu farfelue de sa mère, à Londres. Elle adore son petit boulot au manoir de Holland House, où elle se rapproche peu à peu d’un autre passionné d’histoire, Nick. Mais rien de tout cela n’est en fait un hasard : quand, une nuit, un terrible drame se produit, l’été de la jeune fille vire au cauchemar.

Les Hunt ne sont pas simplement de grands excentriques, ce sont des créatures dotées de pouvoirs cachés aussi fascinants que terrifiants – l’un des douze clans qui règnent en secret sur la capitale. Le tueur de monstres des contes de son enfance n’est pas qu’un mythe, il existe bel et bien, et ne reculera devant rien pour abattre ceux qu’elle aime. Pire encore : c’est Nick, le garçon auquel elle a commencé à s’attacher. Pour sauver les siens d’une mort certaine, Joan va donc devoir s’allier avec l’héritier d’un clan ennemi, Aaron Oliver. Mais surtout, il va lui falloir accepter sa véritable nature.

Car dans cette histoire, le monstre… c’est elle.


avis

Chaque famille possède ses propres secrets. Mais, en découvrant celui de la sienne, Joan ne s’attendait pas à ce que cela fasse d’elle un monstre. Littéralement. Car les Hunt font partie des douze grandes familles possédant des pouvoirs qui leur permettent de voyager dans le temps, en « volant » l’espérance de vie des humains. Des méchants, en somme, comme on en retrouve à chaque fois dans les grandes histoires.

Mais Joan a à peine le temps de découvrir sa propre monstruosité qu’elle se retrouve à devoir fuir aux côtés de l’un des héritiers d’une autre des douze grandes familles. Et ce pour éviter Nick, son collègue – et crush de l’été – qui se révèle être l’un des plus grands chasseurs de monstres.

L’histoire démarre donc sur des chapeaux de roues. Joan n’a même pas le temps d’assimiler sa véritable nature, ce qu’elle est vraiment, qu’elle doit s’enfuir aux côté du pire ennemi de sa famille, pourchassée par celui sur qui elle avait craqué tout l’été. Mi-humaine, mi-monstre, Joan va tout faire pour tenter de sauver sa famille, même si cela doit la pousser à embrasser sa propre monstruosité, cette part d’elle qui la dégoute et l’horrifie.

J’ai beaucoup aimé ce concept de l’histoire, cette combinaison entre fantastique / aventure / voyage dans le temps. Tout comme j’ai beaucoup aimé la façon dont Joan est aux prises avec cette nature qu’elle doit apprendre à maitriser tout en découvrant un monde que sa propre famille lui avait caché jusque-là.

Pour autant, quelques points me laissent un peu plus perplexe. Je trouve que l’autrice ne dévoile que trop peu d’informations sur les monstres, qui sont pourtant au cœur de l’histoire, et ça m’a laissée sur ma faim. Leurs origines, leur fonctionnement, leurs règles : tout cela n’est que très légèrement évoqué. Sans oublier  une partie qui m’a vite refroidie : les prémices d’un triangle amoureux un peu compliqué qui se dessine pour la suite et JE DÉTESTE LES TRIANGLES AMOUREUX !!

Concernant la fin de l’histoire, j’ai été agréablement surprise car ce tome pourrait, finalement, se suffire à lui-même. Malgré le fait que quelques questions restent en suspens, je trouve la fin agréablement satisfaisante, même si cela laisse une porte ouverte à une infinité de possibilités que, du coup, je serais curieuse de voir dans la suite de cette série.

Dans l’ensemble, cela reste donc une très bonne découverte, avec cette originalité qui place les monstres, ceux qui auraient normalement le mauvais rôle dans l’histoire, au cœur même de ce récit. En voyageant à leurs côtés, en apprenant à les connaitre, on découvre les humains cachés derrière les monstres et, surtout, on se rend vite compte que les notions du bien et du mal peuvent fluctuer en fonction du point de vue auquel on se place.

J’ai beaucoup aimé cette dualité, ainsi que l’histoire qui reste bien construire, dans un univers dont je serais bien curieuse d’en apprendre plus encore... Même si la fin pourrait reste satisfaisante et pourrait très bien conclure cette histoire, je sais déjà que je serais au rendez-vous pour poursuivre ma découverte du monde de Vanessa Len…


Parution : 08 septembre 2022
Éditions : Lumen
Nombre de pages : 501
Prix : 16 €
4.0

2 réflexions sur “Seul un monstre…, tome 1 – Vanessa Len

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s