Dynasties, tome 4 : Une douce brûlure – Ilona Andrews

Catalina Baylor appartient au rang le plus élevé de la société, et, depuis peu, sa famille a accédé à celui de « maison ». En parallèle, la jeune femme dirige la petite agence de détectives privés qu’elle et ses proches ont créée. Mais son don unique, qu’elle a toujours redouté et eu du mal à contrôler, fait d’elle un être à part. Toutefois, il lui est d’une grande aide dans les cas extrêmes, notamment quand il s’agit d’élucider des meurtres. Lorsqu’une amie est assassinée, Catalina décide d’utiliser ses pouvoirs pour résoudre l’affaire, quitte à mettre en péril sa réputation. Mais c’est compter sans Alessandro Sagredo, un mage puissant qu’elle connaît depuis l’enfance et qui l’a toujours attirée. Aussi redoutable qu’imprévisible, Alessandro pourrait bien la détourner de sa quête…


avis

Une douce brûlure est le quatrième livre de la série Dynasties, et la première partie de la trilogie sur Catalina Baylor. J’avais rencontré Catalina, la sœur cadette de Nevada, dans les tomes précédents et j’avais beaucoup aimé son personnage très intrigant. J’étais donc contente de voir que la suite de la série allait lui être consacrée, mais curieuse, aussi, de la voir plus en action.

Après le départ de Nevada, Catalina, qui a le don de se faire aimer de n’importe qui, est désormais à la tête de l’agence de détectives privés de la famille Baylor. Alors qu’elle enquête sur un meurtre, elle se retrouve face à Alessandro Sagredo, un puissant mage italien pour qui elle avait le béguin quand elle était adolescente, et qui semble faire tout ce qu’il peut pour bousiller son affaire…

Si j’étais impatience de découvrir plus encore Catalina, j’avoue que j’étais un peu nerveuse au départ. Car difficile de changer d’héroïne, surtout après Nevada qui, dans la première trilogie, était juste exceptionnelle. Mais Catalina, bien que différente de sa sœur, est tout aussi convaincante. C’est une héroïne typique d’Ilona Andrews, attachante et avec ses propres moments de doutes et de vulnérabilité, mais qui arrive à surmonter les obstacles la tête haute. Sans oublier ses capacités magiques, qui m’ont toujours intriguée, et que j’ai aimé voir plus en avant ici.

J’ai également adoré découvrir et voir évoluer le duo Catalina / Alessandro. Ces deux-là ont une histoire qui se ressent très vite tant l’alchimie entre eux est exceptionnelle. Et c‘était un vrai délice d’assister à leurs retrouvailles même si, dans ce tome, l’accent est plutôt mis sur leur relation professionnelle – et la résolution de leur affaire – que sur la romance en elle-même.

Enfin, impossible de ne pas mentionner les Baylor. Je suis tellement en admiration devant cette famille que j’étais ravie de pouvoir les retrouver une nouvelle fois ici. Les Baylor sont une véritable bouffée d’oxygène et j’ai éclaté de rire à de nombreuses reprises devant certaines scènes. L’ambiance de cette famille unie est toujours aussi chaleureuse, les voir se moquer gentiment les uns des autres, mais aussi se protéger farouchement, est un vrai régal, et les moments passés avec eux dans ce livre font incontestablement partie de mes préférés.

En définitive, je me suis lancée dans cette suite avec de grandes attentes, et je n’ai absolument pas été déçue. Replonger dans cet univers tout en en découvrant une nouvelle facette était génial, et j’ai déjà hâte de pouvoir retrouver Catalina, Alessandro et, surtout, les Baylor dans la suite de cette série !


Parution : 21 septembre 2022
Éditions : J’ai Lu
Nombre de pages : 416
Prix : 14.90 €
4.5

2 réflexions sur “Dynasties, tome 4 : Une douce brûlure – Ilona Andrews

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s