A forgery of roses – Jessica S. Olson

Myra est une prodige, une artiste dont les portraits ont le pouvoir de modifier le corps de ses modèles – un talent que beaucoup pourraient convoiter. Elle doit donc en garder le secret si elle veut protéger sa jeune sœur, Lucy, dont elle a la charge.

Malheureusement, un soir d’hiver, la femme du gouverneur découvre la vérité et menace de tout révéler… à moins que Myra n’accepte d’effectuer pour elle une commande bien particulière : un portrait capable de ramener à la vie son fils, qui vient de trouver la mort dans un accident.

Myra n’a d’autre choix que de la suivre dans le manoir légendaire de la mystérieuse famille Harris, où elle va faire la connaissance du frère du mort, un jeune poète anxieux et touchant… et où elle va vite comprendre que plane sur ces lieux un mystère bien plus dangereux qu’elle n’aurait pu l’imaginer.


avis

Une belle couverture, une magnifique édition reliée, et une illustration à l’intérieur de toute beauté… Je suis très vite tombée sous le charme de cette nouveauté et, après ma lecture du résumé, j’étais impatiente d’en découvrir l’histoire.

Myra est une prodige, une peintre capable de modifier le corps des modèles qu’elle peint. Cicatrice, blessure, maladie… Tout peut disparaitre sous les coups de pinceaux de Myra si celle-ci réalise le portrait de la personne concernée. Mais ce don rare est tout aussi interdit que convoité et, si cela venait à se savoir, la vie de Myra ne lui appartiendrait plus. La jeune fille a donc gardé son don secret des années durant, jusqu’à la visite de la femme du gouverneur, qui va deviner ce dont Myra est capable. Si Myra veut continuer à protéger sa jeune sœur malade, elle ne va pas avoir d’autre choix que d’accepter la proposition que Madame Harris va lui faire, à savoir tenter de ressusciter son fils disparu…

L’univers développé par l’autrice est vraiment très intéressant, et elle nous plonge immédiatement dans l’ambiance sombre et inquiétante de ce manoir où Myra va tenter de déjouer la Mort elle-même, en cherchant à ressusciter Wilburt Harris Junior. Mais pour que sa magie fonctionne, elle va d’abord devoir découvrir de quoi ce dernier est mort, et ce qui l’a tué.

Myra va donc mener l’enquête dans cet immense manoir qui semble cacher bien des secrets, tout comme ses habitants, que ce soit la famille Harris ou bien leurs employés et domestiques. Mais, pour ne rien vous cacher, si j’ai été surprise par la plupart des révélations, qui sont très bien amenées, j’ai quand même eu l’impression que l’autrice trainait en longueurs son histoire. 

Je reste également peu convaincue par les personnages, prévisibles et un peu trop clichés. Myra a pris toutes les décisions que je ne souhaitais pas qu’elle prenne, et August est le vrai stéréotype du poète incompris et anxieux. Et je n’ai pas du tout réussi à adhérer à la romance, qui s’installe beaucoup trop rapidement pour que je puisse vraiment croire que de réels sentiments se sont développés entre Myra et August…

En définitive, je regrette les longueurs que l’on retrouve dans le roman, ainsi que les personnages qui, à mon sens, auraient mérité d’être plus approfondis.  Pour le reste, l’univers que développe Jessica S. Olson ici est très intrigant, et l’autrice nous régale d’une enquête pleine de secret dont la révélation est très bien amenée, dans une ambiance gothique un peu creepy que j’ai bien aimée : le vrai point fort de cette histoire.


Parution : 02 novembre 2022
Éditions : Bragelonne – Collection BigBang
Nombre de pages : 552
Prix : 22 €
3.5

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s