Beautiful Bastard, tome 4.5 : Beautiful Boss – Christina Lauren

Couverture Beautiful Boss

Dans cette  » novella « , Will Sumner et Hanna Bergstrom (les personnages de Beautiful Player) découvrent que le mariage et l’amour éternel ne sont qu’un début. Un homme à femmes dompté. Un rat de laboratoires comblé. Et une décision cruciale à prendre. Quand Will est tombé amoureux d’Hanna, son sens de l’humour et son ambition, le faisaient craquer sans parler de sa timidité de novice en matière de sexe et son désir de tout apprendre de lui. Mais quand les offres de travail se présentent à elle – et elles arrivent en masse –, Hanna n’arrive pas à savoir ce qu’elle veut vraiment, où ils devraient vivre, et jusqu’à quel point elle doit impliquer Will dans sa décision. Les étincelles au lit ne sont qu’un versant d’une relation… bien s’entendre au quotidien en est un autre.


Mon avis :

Il est coutume de retrouver le duo Christina Lauren dans de courtes nouvelles intercalées entre les tomes de la série Beautiful Bastard. Des interludes qui dévoilent le quotidien de nos Beautiful couples préférés lors d’évènements ou de décisions marquantes qui jalonnent leur vie. Lire la suite

Beautiful Bastard – Christina Lauren

Résumé de l’éditeur :

Brillante, travailleuse, et sur le chemin d’un MBA, Chloé Nills n’a qu’un problème : son patron, Bennett Ryan. Il est exigeant, brusque, inconsidéré – et complètement irrésistible. Un Beau Bâtard (*Beautiful Bastard). Bennett a quitté la France pour revenir à Chicago et prendre un rôle primordial dans la grosse entreprise familiale. Il n’aurait jamais imaginé que l’assistante qui l’aidait depuis l’étranger était cette magnifique, innocente et provocante créature – créature qu’il a maintenant sous les yeux quotidiennement. En dépit des rumeurs, il n’a jamais été du genre à avoir une affaire sur son lieu de travail. Mais Chloé le tente tant et si bien… qu’il est prêt à briser ses règles si cela signifie l’avoir. Partout dans le bureau. Alors que leurs appétits pour l’un l’autre augmentent jusqu’au point de non-retour, Bennett et Chloé doivent décider exactement ce qu’ils sont prêts à perdre afin de gagner l’autre.

Mon avis :

Impossible de passer à travers ces nouveaux livres « post- Fifty Shades of Grey », et cela, les maisons d’éditions l’ont bien compris et sortent tour à tour leurs nouveaux bébés. Aujourd’hui, celui dont on parle le plus est sans conteste la série de Christina Lauren, Beautiful Bastard.

Là où Cinquante nuances de Grey m’avait agacée tant par ses longueurs, ses personnages torturés à l’extrême, rendant l’histoire plus irréaliste qu’autre chose, Christina Lauren a réussi à me réconcilier avec le genre. Dès le début, on s’attache aux deux héros.

Chloé Mills, brillante étudiante en dernière année de MBA (Master de Business), n’a rien de l’héroïne fade, qui se laisse séduire en un claquement de doigts. Non, elle sait ce qu’elle veut et a du caractère. Et même si son patron est un super beau gosse doublé d’un sacré tempérament, elle ne lui tombe pas comme par magie dans les bras et lui en fait même baver.

Ils ne se tournent pas autour pendant dix ans, aucune histoire familiale torturée, bref une lecture rafraîchissante, amusante, et chaude par moment (inutile de le cacher).

Les points de vues alternés des personnages nous permettent de bien suivre l’évolution de leur histoire et de leurs sentiments respectifs à travers les yeux de chacun d’eux. L’histoire reste réaliste et devient addictive, une fois les premières pages tournées, impossible de reposer le livre.

Si vous avez aimé Cinquante nuances de Grey, vous aimerez cette nouvelle série.

Et si comme moi Cinquante nuances de Grey vous avez laissé un arrière goût amer, vous adorerez cette nouvelle série !