Petites confidences et grandes confessions à Martha’s Vineyard – Sarah Morgan

Trois générations, quatre femmes, de belles histoires d’amour, d’amitié et une multitude de secrets murmurés au clair de lune.

Les femmes de la famille Stewart ont décidé de s’échapper de leur quotidien le temps d’un été pour se ressourcer sur les plages de l’île de Martha’s Vineyard. Mais leurs valises ne sont pas les seuls bagages qu’elles transportent : chacune est venue chargée de ses préoccupations et de ses inquiétudes. Nancy, la grand-mère, aimerait expliquer à ses filles, Lauren et Jenna, les raisons qui l’ont empêchée d’être une mère parfaite mais ignore comment ; Lauren, quant à elle, doit gérer le deuil de son mari décédé d’une crise cardiaque ; Mack, la fille de Lauren, a perdu son père… et ses repères, car celui qu’elle pensait être son géniteur ne l’est pas. Jenna, elle, rêverait de fonder une famille, un rêve malheureusement inaccessible. Au gré des discussions, des fous rires et des balades sur le sable, ces quatre femmes qui se croyaient très différentes vont se redécouvrir, s’entraider et comprendre qu’ensemble elles peuvent reprendre leur vie en main.


avis

Sarah Morgan fait partie de mes auteures de romance préférées. Une véritable valeur sure dans le genre, je savais donc que j’allais me régaler avec ce roman dont la couverture sentait bon l’été. Et puis, j’étais curieuse de découvrir ce qu’allaient être ces petites confidences et ces grandes confessions qui se cachaient dans ce roman.
Lire la suite

C’était pas censé se passer comme ça – Eve Borelli

Couverture C'était pas censé se passer comme ça

Il n’y a pas de famille parfaite… mais il y en a des plus cinglées que d’autres.

Les vacances en famille, c’est toujours un grand moment d’angoisse. L’heure du bilan, des crises de foie, des vexations et des sourires forcés. Cette année, chez les Stradavine, la fête de Pâques est pimentée par la venue de deux invitées. Il y a d’abord Léo, 25 ans, ravie de fuir ses parents qui la persécutent pour qu’elle trouve un « vrai travail » (depuis quand se déguiser en Simba n’est pas un vrai travail ?) et un « gentil garçon ». Et il y a Renata, la belle-fille psy allergique à la famille, aussi névrosée qu’attachante. Deux invitées dont la venue n’était pas prévue, et va tout changer : entre coups de foudre, virée impromptue en boîte, liaisons secrètes et crises de rire, la famille Stradavine va en voir de toutes les couleurs… pour le pire, mais surtout pour le meilleur !


Par Marine 28468070_10215286958156547_4490930749452582912_n

Le livre est coupé en deux points de vue de façon régulière. D’un côté : Léonore, une jeune femme complexée par la longueur de son nez, et pour cause, sa mère décide de lui offrir pour son anniversaire une chirurgie pour avoir un nez plus petit. Folle de colère, elle décide de partir avec Alice Stradavine, sa colocataire et meilleure amie lesbienne, chez la grand mère de cette dernière pour fêter Pâques convenablement. Lire la suite

Les Orphelins de Métal – Padraig Kenny

« Je sais à présent que j’ai un cœur, parce qu’il est brisé… »

Christopher a beau être orphelin, il fait l’envie de tous ses amis… des amis bien particuliers, puisque ce sont des robots ! C’est que, contrairement à eux, il est ce qu’on appelle un Authentique : un être humain doté d’une âme, une vraie. Apprenti auprès d’un inventeur malhonnête, Absalom, le garçon observe avec consternation les manigances de son mentor, et passe ses soirées à enchanter ses camarades de métal avec les rares souvenirs qui lui restent d’avant – avant l’incendie qui lui a enlevé ses parents. Malheureusement, l’escroc se double d’un menteur… Absalom dissimule depuis des années un étonnant secret !

Quand la vérité éclate par une froide journée enneigée, le destin de Christopher est bouleversé à jamais. Enlevé par de parfaits inconnus, il part – enfin – à la découverte de lui-même. Mais c’est sans compter sur ses compagnons, qui ne l’entendent pas de cette oreille. Parmi eux, Lapoigne, un géant mécanique muet, Manda, petite fille perdue dans un monde qu’elle ne comprend pas, ou encore Rob, qu’Absalom n’a jamais vraiment terminé. Bien décidée à rattraper Christopher, la joyeuse bande se lance à sa poursuite sur les routes à bord d’une camionnette dérobée à leur créateur…

Embarquez dans l’aventure en compagnie d’êtres de chair et de métal qui, s’il leur manque littéralement quelques boulons, n’en sont pas moins terriblement attachants. Cette petite troupe de personnages hauts en couleur, excentriques et loyaux jusqu’à la mort mène tambour battant un bel hommage au Magicien d’Oz doublé d’un conte émouvant sur la nature humaine…


Par Marine 28468070_10215286958156547_4490930749452582912_n

Bon d’accord, rien qu’en voyant la couverture j’ai craqué… Mais on ne peut pas m’en vouloir ! Pis de toute façon je vous conseille d’en faire autant ! Lire la suite

Un été près du lac – Heather Young

Couverture Un été près du lac

1935. Comme tous les ans, Lucy, Lilith et leur petite sœur Emily viennent passer l’été en famille dans leur chalet, sur les bords d’un lac du Minnesota. Mais un matin, Emily est introuvable.
Qu’est-il arrivé à l’enfant de six ans ? Nul ne semble le savoir. Et alors que, fou de douleur, leur père se suicidera, Lucy, Lilith et leur mère resteront toute leur vie dans ce chalet, à attendre l’improbable retour de la petite préférée.
1999. Lucy vient de mourir, léguant le chalet et tous ses biens à sa petite nièce Justine. Un héritage qui arrive juste à temps pour la jeune femme qui doit fuir San Francisco et une histoire d’amour abusive, pour mettre à l’abri ses deux filles.
Mais le vieux chalet n’a rien d’une chaleureuse villégiature. La maison est isolée, bientôt prisonnière de la neige qui recouvre le Minnesota ; son seul voisin est un vieil homme bourru, probablement fou. Et alors que la jeune femme tente de transformer la lugubre bâtisse en foyer pour elle et ses filles, son aînée développe soudain une étrange obsession pour Emily, leur aïeule disparue. Car la maison n’a pas dévoilé tous ses secrets. Là, dans les affaires laissées par Lucy, se cache un journal.
Les Mémoires d’une petite fille naïve qui a laissé se dérouler un drame si terrible que, soixante ans plus tard, sa famille en porte encore la trace…


Par Sarah 10422444_1413516202310476_8704006803474751439_n

Parfois, il y a des maisons d’édition à qui vous faites plus confiance qu’à d’autres lorsqu’il s’agit de choisir ses manuscrits et, en ce qui me concerne, jusqu’à aujourd’hui je n’avais jamais été déçue par un de leurs ouvrages. Il fallait évidemment une première fois… C’est donc sur cette réflexion que je vais entamer ma chronique sur un livre que j’aurais mieux fait de ne pas ouvrir étant donné que celui-ci fût vraiment d’un « ennui mortel » ! Lire la suite

Je voulais juste te dire – Trunko Emily, Congdon Lisa

Résultat de recherche d'images pour "je voulais juste te dire"

Cher Lecteur,
– Aurais tu aimé pouvoir dire à la fille qui t’a brisé le coeur que tu étais toujours amoureux d’elle ?
– T’es-tu déjà demandé pourquoi ton meilleur ami refusait de t’adresser la parole ?
– Aimerais-tu avoir l’occasion de remercier la personne qui a changé ta vie ?

 

 


Par Charlène    disney-princesses-tatouage-sexy-pin-up

Je ne sais pas pourquoi mais ce livre m’a plu dès le premier regard. La multitude de couleurs sur la couverture donne carrément envie. Je me suis dit que j’allais passer par un arc en ciel d’émotions. Même le titre : «Je voulais juste te dire» m’a laissé dubitative. En effet, en quoi consistait ce livre ? Je me suis donc lancée dans ce petit livre grâce aux éditions Bayard (que je remercie). Lire la suite

La maison du Soleil, tome 1 – Taamo

Petite, Mao passait ses journées dans la famille d’Hiro, son voisin d’en face. La vie y était joyeuse et insouciante et comblait le vide qui était en elle.
Plusieurs années ont passé… Le père de Mao s’est remarié et la jeune fille se sent étrangère sous son propre toit. Hiro, lui, vit seul dans la maison familiale depuis le décès de ses parents. Il propose alors à Mao d’emménager chez lui…


Mon avis :

C’est avec curiosité que j’ai découvert le premier tome de cette série paru en janvier aux éditions Pika. A vrai dire, c’est surtout l’impression de douceur se dégageant de la couverture qui m’a fait craquer, et je me suis donc plongée dans ce nouveau manga. Lire la suite

Meurtris – Siobhán Parkinson

Couverture Meurtris

Une mère, on n’en a qu une, pas vrai ? Même si elle picole toute la journée, même si elle oublie de vous acheter à manger, même s’il faut la tirer du lit le jour du versement des allocations chômage, il faut faire avec… Et Jono, du haut de ses quatorze ans, a toujours fait avec la sienne. Mais le soir où sa mère frappe sa petite sœur en pleine figure d’un coup tellement puissant que Julie valdingue à travers la pièce, Jono décide que c’en est trop. Que peut-il faire ? Appeler la police ? Une assistante sociale débarquerait dans les trois heures et n’hésiterait pas à les séparer. Emmener Julie loin d ici ? Mais pour aller où ? Jono n’en a pas la moindre idée, mais il sait qu’il est le seul à pouvoir protéger sa petite sœur.


Mon avis :

A la lecture de son résumé, j’ai immédiatement eu envie de lire ce livre. Il y avait un je-ne-sais-quoi de très touchant qui, malgré l’ambiance qu’il laissait transparaitre, m’a vite intriguée. Lire la suite

Bisous, à table, mamaaan !

Présentation :

Pourquoi certains parents sont mariés et d’autres pas ?
D’où viennent les noms de famille ?
C’est quoi, le mariage pour tous ?
Est-ce que les parents ont le droit de tout décider ?
Des questions / réponses courtes et informatives, des anecdotes et des chiffres amusants, des illustrations drôles et décalées, et des grands volets qui se soulèvent pour un effet « dessus/dessous » : surprises garanties !


Lire la suite

Nous les menteurs – E. Lockhart

Couverture Nous les menteurs

Résumé :

Une famille belle et distinguée. L’été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l’amitié indéfectible, les Menteurs. Un accident. Un secret. La vérité.
Un drame familial époustouflant où culmine le suspense. Une lecture qui, à peine terminée, donne envie de retourner à la première page pour recommencer…

Mon avis :

Il va m’être assez difficile de trouver les mots justes pour exprimer mon ressenti quant à cette lecture. La quatrième de couverture annonce un livre que l’on ne pourra s’empêcher de recommencer une fois terminé. Je trouvais cette citation un peu présomptueuse, personnellement je ne relis que rarement – voir jamais – les livres terminés. Et pourtant, une fois la dernière page tournée, je peux d’ores et déjà vous affirmer que oui, d’ici très peu de temps, je risque très fortement de relire ce livre (j’en ai d’ailleurs relu certains passages..) Lire la suite