Contes – Marie-Catherine d’Aulnoy

Résumé :

On ignore encore trop souvent que Marie-Catherine d’Aulnoy, contemporaine de Charles Perrault, fut la première à publier des contes de fées. Et celles-ci sont partout à l’œuvre dans son univers enchanté : elles métamorphosent les princes en oiseaux, les princesses en chattes, elles secondent Finette Cendron (avatar de Cendrillon) ou s’en prennent au bonheur de la trop difficile Toute-Belle. Leurs pouvoirs sont redoutables et leurs lois inexorables, elles commandent aux dragons et aux lions du désert et ne pardonnent aucun outrage. À l’inverse de Perrault, Mme d’Aulnoy ne cherche pas à restituer une quelconque tradition orale, elle laisse son imagination broder autour de schémas bien connus, combinant parfois deux contes pour entraîner son lecteur dans une succession de péripéties à la fois surprenantes et familières.


Mon avis :

Je suis la première à dire que je ne suis pas, mais alors pas du tout une fan de la littérature classique. Et pourtant j’en ai lu, merci les études littéraires. Mais j’aime les contes de fées, j’aime la mythologie, et j’aime parfois retomber dans les contes originels qui ont su donner naissance à ceux que l’on connait aujourd’hui. Lire la suite