Grace and fury, tome 2 : Reine des ruines – Tracy Banghart

Le coup d’État mené par Asa est une réussite : ce dernier a pris la tête du royaume. En danger de mort, Nomi est envoyée sur le Mont Destruction où sa sœur Serina est détenue. Espérant la retrouver saine et sauve, ses espoirs s’effondrent : là-bas, une révolution de femmes prisonnières gronde… et leur leader n’est autre que la douce et docile Serina ! Depuis leur séparation, beaucoup de choses ont changé entre les deux sœurs. Et les objectifs de chacune se recroisent lors de leurs retrouvailles : elles doivent mettre un terme au règne d’Asa ! Or, Nomi est la seule à savoir comment faire. Séparées par choix cette fois-ci, Nomi et Serina devront trouver le moyen de raser le monde qu’elles ont toujours connu pour y bâtir à la place un avenir meilleur.


avis

Pour ne rien vous cacher, je ne me rappelais que très, très vaguement de l’histoire du premier tome que j’avais lu dès sa sortie, il y a quatre ans de cela. J’ai donc profité de sa réédition et de la parution du second opus pour me faire une relecture du début de la série, avant d’enchainer sur sa suite (et fin). Lire la suite

Grace and Fury – Tracy Banghart

« À Viridia, les femmes n’ont pas le droit de lire. Pas non plus le droit de choisir leur mari, leur métier, leur avenir. Ni d’avoir des idées. »

Depuis toujours, Serina a été formée pour devenir une Grâce et satisfaire le prince héritier, s’il la choisit. Sa sœur Nomi, elle, a été entraînée pour servir Serina et l’aider à séduire le prince.

Quand le jour de la sélection des Grâces arrive enfin, rien ne se passe comme prévu. Nomi est retenue à la place de sa sœur, et Serina envoyée en prison pour un crime qu’elle n’a pas commis.

Aucune n’est prête à accepter ce destin qu’on leur impose.
Pour survivre, les deux sœurs vont devoir s’adapter.
Pour se retrouver, elles prendront tous les risques.

La révolte ne fait que commencer…


avis

A force d’entendre parler de cette nouvelle série fantasy, j’étais très curieuse d’en découvrir plus à son propos. Je remercie donc Babelio pour m’avoir permis de découvrir cette histoire. Lire la suite