Piper McNimbus, tome 2 : Le garçon qui savait tout – Victoria Forester

Selon la légende, il est une mystérieuse jeune fille, capable de voler, et un garçon qui sait tout, absolument tout sur tout. Et à eux deux – la prophétie est formelle –, ils auraient le pouvoir de changer le monde…
La fille, c’est Piper McNimbus, et le garçon, Conrad Harrington, troisième du nom. Ensemble, ils se sont miraculeusement échappés de la prison de haute sécurité la plus secrète du pays, un établissement réservé aux enfants dotés de pouvoirs exceptionnels.

Désormais tranquillement installé à la campagne chez les parents de Piper, Conrad se croit sorti d’affaire… jusqu’au jour où, en direct à la télévision, il apprend sa propre mort de la bouche de son père, devenu entre-temps président des États-Unis. Le jeune garçon est pourtant bien vivant ! C’est le début d’une spirale infernale qui va les entraîner de la Maison-Blanche aux confins du pays en compagnie de toute leur ribambelle d’amis aux pouvoirs tous plus surprenants les uns que les autres…


avis

J’avais beaucoup aimait La fille qui pouvait voler de Victoria Forester, une histoire à mi-chemin entre celles des X-Mens et d’A la croisée des mondes. Ce livre pouvait d’ailleurs se suffire à lui-même mais, pourtant, l’autrice a bien sorti une suite. Un tome compagnon mettant en avant le très énigmatique Conrad. L’occasion aussi de retrouver Piper et de découvrir ce qu’elle devient, elle mais aussi tous les autres enfants dotés de pouvoirs extraordinaires.. Lire la suite

La fille qui pouvait voler – Victoria Forester

Piper McNimbus sait voler. Comme ça, le plus naturellement du monde, les doigts dans le nez. Tonneaux, vrilles et loopings, elle sait tout faire. Terrifiés de voir la nouvelle se répandre, ses parents dissimulent ses talents aux yeux du monde… jusqu’au moment où elle se trahit devant la ville entière. Du jour au lendemain, elle se retrouve dans une école top-secrète de haute sécurité, réservée aux enfants dotés de capacités hors du commun.

Là, elle fait la rencontre de camarades aux pouvoirs incroyables : Conrad, un génie en puissance qui sait tout sur tout, Smitty, qui voit à travers n’importe quelle matière, Violette, capable de rapetisser à volonté… Mais même parmi ces gamins extraordinaires, Piper sort du lot… Et elle ne va pas tarder à devoir en payer le prix.


avis

La fille qui pouvait voler est un roman middle grade, qui s’adresse à un lectorat plutôt jeunesse, à savoir les 9/12 ans. Il faut donc lire ce livre en ayant cela à l’esprit. Lire la suite